Sport Passion   -  Conseils et entraînement du sportif

Comment bien choisir son vélo électrique ?

par Philippe Baudoin © reproduction interdite (publié le 24/08/2018)
vélos électriques

Conseils pratiques et guide d'achat

Le vélo à assistance électrique est un vélo auquel a été ajoutée un petit moteur pour rendre le pédalage beaucoup plus facile. C'est une solution économique et écologique accessible à tous, sportifs ou non, pour se déplacer, se rendre au travail, faire des courses à moindre effort ou pour les loisirs. Comment bien choisir son vélo électrique ? Quels critères prendre en compte ? Quelle capacité de batterie et puissance de moteur choisir ? Vélo de ville, VTC, VTT ou vélo de course ? Suivez nos conseils et astuces pour acheter le VAE qui correspond le mieux à vos besoins selon votre budget.

Les critères de choix d'un vélo électrique

Quel vélo électrique choisir ? Voilà une question difficile étant donné le nombre important de modèles disponibles sur le marché et le nombre de critères à prendre en compte. Il existe des VAEs pour tous les goûts et tous les usages et à tous les prix. Pas question cependant de choisir le premier vélo venu, par exemple en fonction de sa qualité, de son prix (élevé ou non) ou juste de son look ! Le meilleur vélo à assistance électrique du monde ne conviendra pas nécessairement à l'usage que vous souhaitez en faire.

Tout dépend d'abord du type d'utilisation visée (ballades, sport, trajets domicile-travail, courses), de la fréquence d'utilisation (occasionnelle ou régulière voire intensive), mais aussi du nombre de kilomètres à parcourir par jour, de la distance des plus longs trajets envisagés, de la difficulté du terrain. La géométrie du vélo, la batterie, le moteur et le type d'assistance doivent être choisis en fonction de ces choix. Les accessoires ont également leur importance. Le budget, enfin, devra bien sûr être mis sur la balance.

Nous passons en revue et expliquons ci-dessous les différents critères à prendre en compte.

A lire aussi : le vélo électrique : pourquoi il suscite tant d'intérêt.

Le type de vélo (géométrie) : ville, loisirs, les deux ?

Il existe différents types de vélos électriques : vélo pour la ville (urbain), vélo pour la randonnée, vélo mixte (urbain et randonnée), vélo de course. Le VAE existe également en version pliable, plus pratique pour le transport.

Les bonnes questions à se poser pour bien choisir son VAE

Votre vélo électrique doit répondre à l'utilisation que vous prévoyez d'en faire : un vélo pour aller au travail tous les jours, pour vous promener, sur route ou en forêt, pour faire du sport ou simplement aller en ville (travail, courses, etc.).

Allez-vous l'utiliser tous les jours ou occasionnellement ? Allez-vous voyager avec (train, voiture, bus, avion) ? Comptez-vous l'utiliser sur de longues distances ? Prévoyez-vous d'en faire sur route uniquement ? Souhaitez-vous pouvoir l'utiliser dans des passages raides, voire montagneux ? Prévoyez-vous de vous dépenser avec, c'est-à-dire d'utiliser l'assistance au minimum voire pas du tout ?

Les réponses à ces questions sont importantes pour passer à l'étape suivante : le choix du type de vélo ou sa géométrie (vélo de ville, VTC, VTT, vélo de course). Certains vélos sont conçus uniquement pour la route et ne conviendront pas à un usage en forêt, même à l'occasion. D'autres, au contraire, conviendront bien pour du tout terrain mais peu pour la ville. Certains VAEs sont pliables, un côté pratique si l'on aime emporter son vélo en voyage dans le coffre d'une voiture. Certains vélos sont plus confortables que d'autres pour de petits trajets mais fatigants sur de plus longs trajets.

Quel géométrie choisir pour son vélo ?

Voici un tableau pour vous aider à choisir le modèle de vélo adapté à vos besoins. Vous trouverez plus bas une description de chaque type de vélo.

ActivitéGéométrie recommandée
Ville, courses, ballades courtes (30 mn max), confort, utilisation occasionnelle, femmes portant une jupe, hommes en costumeVélo droit ou "hollandais"
Ballades et sorties sportives longues (> 30 mn), ville, coursesVTC
Trajets domicile-travail (< 30 mn)Vélo droit, VTC
Loisirs, ballades sportives (modéré et sur chemins), trajets > 30 mnVTC
Sorties sportives sur terrain accidenté ou montagneuxVTT
Longues sorties sur route (plat ou montagne), performanceVélo de course
Géométrie des vélos électriques : quel vélo choisir selon l'utilisation prévue

Le vélo pour la ville : droit ou "hollandais" : agréable et confortable pour les trajets courts

vélo de ville de type hollandais
Le vélo droit dit "hollandais", confortable sur de courts trajets, est bien adapté pour la ville

Le vélo pour la ville est un vélo droit dit "hollandais" conçu pour privilégier le confort avant tout : assise confortable, guidon élevé et rapproché pour pédaler le dos droit, enjambement facile (ce qui le rend très pratique si l'on porte une jupe ou un costume), bonne visibilité, prévu pour recevoir des accessoires pour le confort (par exemple : porte-bagages, paniers, suspensions, rétroviseurs, carter de protection de chaîne, garde-boue, béquille, antivol intégré).

C'est un vélo agréable à utiliser pour des trajets courts (moins de 30 minutes). Pour des trajets plus longs, il est un peu fatigant. Par ailleurs, la position offerte sur le vélo ne permet pas d'utiliser tous les muscles propulseurs. De plus, son système de transmission est moins efficace que celui des autres vélos.

Il convient parfaitement aux personnes recherchant le confort sur leur vélo et dont l'objectif est de réaliser de petits trajets sur route (courses, ballade courte, trajets domicile-travail, sorties du dimanche).

Le vélo pour la ville est proposé avec un cadre haut (barre transversale horizontale ou haute) pour les hommes et cadre bas pour les femmes.

Les avantages du vélo hollandais électrique

Dos droit, assise confortable, enjambement facile, bonne visibilité, idéal pour les personnes âgées, les femmes en jupe ou robe (cadre bas), les hommes en costume ou toutes personnes cherchant le confort sans la performance.

Les inconvénients du vélo hollandais électrique

Fatigant sur de longs trajets, peu efficace, ne fait pas travailler tous les muscles propulseurs.

Le VTC (Vélo Tout Chemin) électrique

VTC électrique
Le VTC est un vélo polyvalent adapté à la ville et aux sorties de loisir sur routes et chemins

Le Vélo Tout Chemin (VTC) électrique est un vélo polyvalent prévu pour la ville et les sorties sportives et de loisirs sur routes et chemins. Il offre une selle plus ergonomique mais aussi plus dure que le vélo droit. Il dispose d'un système de freinage plus puissant. La position sur ce vélo est un peu penchée, donc plus aérodynamique. Certains modèles peuvent recevoir des accessoires comme un porte-bagages, des sacoches, un rétroviseur, un antivol. Il est plus adapté pour les côtes que le vélo de ville.

Le VTC électrique est un bon compromis entre le vélo de ville et le VTT. Il a été conçu pour être pratique tout en offrant une meilleure efficacité de pédalage, un meilleur aérodynamisme et un confort plus grand que le vélo de ville pour les trajets longs (plus de 30 minutes). Ce vélo est idéal pour les trajets courts en ville ou pour de plus longues sorties, sur la route ou sur les chemins carrossables.

Les avantages du VTC électrique

Il est plus efficace et plus polyvalent que le vélo droit. C'est un bon compromis entre vélo de ville et VTT. Idéal pour la ville et les ballades de loisir.

Les inconvénients du VTC électrique

Il peut être un peu trop sportif pour des personnes n'ayant pas l'habitude de faire du vélo ou habituées au vélo de ville (position penchée, selle plus dure). Le cadre des VTCs ne permet pas toujours d'ajouter certains accessoires (porte-bagages par exemple).

Le VTT (Vélo Tout Terrain) ou vélo de trekking électrique

VTT électrique
Le VTT électrique, avec ses pneus crantés et une assistance puissante, convient pour les sorties sportives en terrain escarpé

Le VTT électrique est un VTT avec assistance. Ses pneus larges et crantés sont prévus pour rouler sur n'importe quel terrain. Il est toutefois moins pratique sur la route. Il conviendra aux sportifs qui souhaitent avoir une assistance pendant leur sport. Il donne en effet un gros coup de pouce dans les pentes raides mais aussi, pour les moins entraînés, sur les chemins forestiers. Rouler devient un vrai plaisir pour celles et ceux qui aiment le VTT mais ne souhaitent pas ou n'ont pas la force de faire de gros efforts de pédalage.

Les avantages du VTT électrique

Il offre un grand confort dans les passages difficiles et permet plus de liberté qu'un VTT classique.

Les inconvénients du VTT électrique

Le poids du vélo si l'on ne souhaite pas utiliser l'assistance et le prix plus élevé à payer si l'on souhaite avoir une bonne autonomie et un moteur puissant.

Le vélo de course électrique

vélo de course électrique
Les meilleurs vélos de course électriques sont équipés d'un moteur et d'une batterie ultralégers

Le vélo de course électrique est un vélo prévu pour les grandes distances, la montagne, le franchissement de cols difficiles. Il est tout à fait possible, grâce à l'assistance, de grimper le Mont Ventoux avec un minimum d'entraînement. La montagne et les côtes deviennent ainsi accessibles à tous ou presque !

Le vélo de course électrique dispose de pneus fins et son poids est léger comparé aux autres vélos électriques. Le sportif doit en effet pouvoir utiliser son vélo sans assistance et si celui-ci pèse trop lourd, il risque fort d'être laissé au fond du garage ! Les meilleurs vélos de route électriques pèsent 9 à 13 kg grâce à l'utilisation d'un cadre léger (carbone par exemple) et d'un moteur et d'une batterie ultralégers (4 à 6 kg). Ils coûtent évidemment plus chers.

Les avantages du vélo de course électrique

L'assistance offre une aide précieuse dans les montées un peu trop raides voire inaccessibles pour certains. Il permet aux moins sportifs de faire du vélo et aux sportifs de faire de plus longues distances et grimper des cols avec moins d'entraînement.

Les inconvénients du vélo de course électrique

Le poids du vélo peut vraiment être un souci puisqu'il faudra dépenser beaucoup plus d'énergie dans les pentes lorsque l'assistance n'est pas utilisée. Nous recommandons d'investir dans un vélo qui soit le plus léger possible.

Le speed bike

Le speed bike (vélo de vitesse ou vélo rapide) est un vélo électrique comme les autres mais non bridé. Il peut atteindre 45 km/h. La réglementation française le considère comme un cyclomoteur et impose donc les règles propres aux véhicules motorisés, notamment l'immatriculation, le port du casque et la carte grise obligatoires ou encore l'interdiction de circuler sur les pistes cyclables.

Les avantages du speed-bike

Sa vitesse permet de parcourir de plus grandes distances, de gagner du temps dans les trajets, tout en restant une solution économique et non polluante comparée à un scooter.

Les inconvénients du speed-bike

Il présente plus de contraintes et un coût plus élevé du fait de la législation.

La taille du cadre

Le cadre doit être choisi en fonction de votre taille et de votre entrejambe. Chaque fabriquant de vélo propose un abaque propre à sa marque. Si votre gabarit n'est pas dans la norme (grande entrejambe comparée à la taille totale ou inversement), renseignez-vous auprès du revendeur pour trouver un vélo adapté à votre morphologie. L'idéal est bien sûr de pouvoir le tester avant l'acheter.

Un vélo électrique pliant pour un transport et rangement plus faciles

Il existe des VAEs pliants. Ils occupent moins de place et peuvent ainsi être plus facilement rangés dans un appartement ou un garage ou encore transportés dans le coffre d'une voiture. Ils sont en général plus légers.

Notre recommandation

Le vélo hollandais est parfait pour une utilisation non sportive, des trajets ou ballades courts ou lorsque l'on roule habillé de ville (jupe, costume) ou que l'on n'a pas l'habitude de faire du vélo. Pour une utilisation plus sportive (en plus de la ville), sur routes ou chemins, un VTC sera plus approprié car plus polyvalent. Le VTT et le vélo de course sont à réserver aux personnes sportives qui ont besoin d'une assistance pour aller plus loin ou plus haut.

Le prix : 1500 à 3000 € pour un vélo de qualité

Où acheter un vélo électrique ?
vélo électrique

Incontournables sur internet, ces sites marchands offrent un service efficace et sérieux :

  • Lepape propose des appareils de qualité et des réductions toute l'année. Livraison gratuite dès 90 € d'achat.
  • Go Sport : livraison généralement gratuite en magasin.
  • Amazon : livraison généralement gratuite.

Profitez sur ces sites de nos codes promos.

Le prix est un critère important pour le choix de votre vélo à assistance électrique. La qualité du cadre, de la transmission, du système de freinage, des roulements, du type d'assistance, des accessoires, du moteur, de la batterie, le poids du vélo et l'autonomie en dépendent.

Si votre budget le permet, investissez au moins 1500 €. C'est le prix minimum à payer pour un vélo de qualité. Cela peut aller beaucoup plus haut selon le type de vélo, le confort et les performances recherchées et bien sûr le poids du vélo. Nous vous recommandons vivement de mettre le prix dans votre VAE pour une plus grande durabilité, des coûts de maintenance réduits et surtout pour ne pas vous décourager d'en faire.

  • Entrée de gamme (moins de 800 €) : le fabricant a dû tirer au maximum sur la qualité du vélo et de ses éléments pour pouvoir proposer un tel prix : type et capacité de la batterie, moteur, assistance, matériaux. Ce type de vélo conviendra aux petits budgets (à défaut de mieux) et pour les utilisations occasionnelles. Attention aux coûts d'entretien qui peuvent s'avérer plus chers que sur un vélo de qualité (réparations, pièces qui cassent, durée de vie limitée de la batterie, pannes plus fréquentes) et aux performances du vélo qui peuvent être décevantes (autonomie, puissance). Votre vélo électrique doit bien fonctionner sans quoi vous vous découragerez vite et ne l'utiliserez plus.
  • Milieu de gamme (800 à 3000 €)  : c'est la gamme la plus répandue. En 2017, le prix moyen dépensé par les ménages pour un VAE était de 1564 €. On trouve dans cette gamme tous les types de vélo, du vélo pour la ville au vélo de course en passant par le VTC et le VTT électriques. Pour un vélo de qualité bien équipé (moteur à assistance progressive, freins à disque, batterie de bonne capacité, éclairage performant, etc.), prévoyez 1500 € au minimum, davantage pour un VTT ou un vélo de route.
  • Haut de gamme (3000 à 6000 €) : on trouve dans cette catégorie les speed-bikes et des vélos électriques fiables conçus pour durer et apporter une grande satisfaction.
  • Très haut de gamme (plus de 6000 €) : cette gamme s'adresse aux personnes exigeantes ou à la recherche de performance. Elle propose les meilleurs vélos de course électriques du marché incluant un moteur miniaturisé, une batterie légère et un équipement de qualité et léger (cadre carbone ou alu, système de freinage de marque, etc.).
GammePrixQualité
Entrée de gamme< 800 €Médiocre
Milieu de gamme800 à 3000 €Bonne à partir de 1500 €
Haut de gamme3000 à 6000 €Excellente
Très haut de gammePlus de 6000 €Accent mis sur le poids et/ou la puissance
Prix des vélos électriques
Notre recommandation

Si votre budget le permet, investissez au minimum 1500 € dans votre vélo électrique pour une qualité correcte (confort, durée de vie et frais d'entretien)

La batterie et sa capacité : quel modèle privilégier pour une autonomie optimale ?

La batterie est un élément essentiel à prendre en compte dans le choix du vélo électrique. C'est d'elle que dépend l'autonomie du vélo (le nombre de kilomètres parcourus avec assistance). Son coût, son poids et sa durée de vie sont également des paramètres à prendre en considération.

batterie
La batterie pèse entre 3 et plus de 10 kg. Elle se recharge sur le secteur en quelques heures.

Il existe plusieurs technologies de batteries et des capacités différentes. Selon l'utilisation du vélo (occasionnelle ou fréquente), le poids du cycliste, le type de terrain pratiqué (plat, avec quelques côtes ou montagne) mais aussi le budget que l'on dispose, il faudra privilégier tel ou tel type de batterie.

L'idéal est bien sûr d'opter pour une batterie de grande capacité et de technologie récente mais celle-ci sera plus chère.

Chaque batterie se caractérise par :

  • Sa technologie (plomb, lithium, etc.)
  • Sa tension (V) et sa capacité (Ah). Le produit des deux (énergie en Wh) est souvent mise en avant par les constructeurs et donne une indication de l'autonomie du vélo. Nous traitons cela plus bas.

Les différents types ou technologies de batteries pour vélo électrique

Les batteries n'ont cessé d'évoluer avec le temps grâce à de nouvelles technologies qui ont permis de réduire leur taille et leur poids tout en améliorant leur capacité. Les batteries actuelles sont plus légères, moins polluantes, n'ont pas d'effet mémoire (plus besoin que la batterie soit complètement déchargée pour la recharger) et offrent un plus grand nombre de cycles de recharge que les anciens modèles. En contrepartie, elles sont plus chères.

batterie sous la selle

On trouve aujourd'hui 4 types de batteries :

  • Plomb : elles sont bon marché mais lourdes et sensibles aux variations de températures. Elles se déchargent plus rapidement que les autres batteries. Elles ont une durée de vie faible (300 à 400 recharges tout au plus) et sont polluantes. Elles sont utilisées aujourd'hui sur les modèles d'entrée de gamme, d'où le poids plus lourd de cette catégorie de vélos.
  • Nickel-hydrure métallique (Ni-Mh) : ces batteries ont l'avantage d'être 2 fois plus légères que celles au plomb mais elles se déchargent facilement. Elles subissent également l'inconvénient de l'effet mémoire : pour fonctionner de manière optimale, la batterie doit être complètement déchargée avant d'être rechargée. A défaut, la batterie ne rendra qu'une partie de sa capacité. Ces batteries peuvent être rechargées environ 500 fois.
  • Lithium-Ion (Li-Ion) : comme les batteries Ni-Mh, elles sont 2 fois plus légères que celles au plomb mais elles ont l'avantage de ne pas avoir d'effet mémoire et d'offrir de meilleures performances. Elles peuvent être rechargées de 600 à 1200 fois. Elles sont en revanche plus chères. Ce sont les batteries les plus utilisées actuellement pour les VAEs.
  • Lithium Polymère (LiPo) : ces batteries rassemblent le meilleur des 3 technologies précédentes. Elles sont 5 fois moins lourdes que les batteries au plomb (2,5 fois moins que les batteries Ni-Mh ou Li-Ion), n'ont pas d'effet mémoire, offrent des performances équivalentes aux batteries Li-Ion et permettent entre 600 à 1500 cycles de charge-recharge. Elles sont de plus en utilisées sur les vélos électriques.
TypePrixPoidsEffet mémoireNb de recharges
Plomb
$
+
Non300-400
Ni-Mh
$$
++
Oui500
Li-Ion
$$$
++
Non600-1200
LiPo
$$$$
++++
Non600-1500
Les différents types de batteries
Notre recommandation

Si votre budget le permet, préférez un modèle LiPo. Il sera plus cher mais aussi plus léger que les autres batteries, sans effet mémoire (donc plus facile d'utilisation) et offrira une durée de vie optimale. A défaut, orientez-vous vers une batterie Li-Ion.

La tension et la capacité de la batterie

Les batteries de VAE ont 2 paramètres importants :

  • La capacité : exprimée en Ampère-heure (Ah) ou coulombs (1 Ah = 3600 C), elle représente la quantité d'électricité qu'une batterie est capable de délivrer en une heure. Une batterie de 10 Ah peut délivrer 10 ampères par heure ou encore 5 ampères pendant 2 heures. Plus la capacité est grande, plus la batterie pourra tenir dans le temps. Pour des trajets courts (moins de 25 km), 8 Ah suffisent. Pour des trajets plus longs, privilégiez une capacité plus élevée (10 Ah).
  • La tension : exprimée en Volts (V), plus elle est grande, plus le moteur pourra délivrer de puissance donc grimper des côtes difficiles. Si vous roulez souvent sur terrain plat avec quelques côtes à l'occasion, une batterie de 24 V sera suffisante. Pour la montagne et les côtes, préférez une batterie de 36 V.

L'énergie maximum que peut produire une batterie se calcule par la formule :

E (Wh) = capacité x tension

Ainsi, une batterie de 24 V et 10 Ah peut délivrer au maximum 240 Wh. Une telle batterie pourra fournir 240 W pendant 1 heure ou encore 120 W pendant 2 heures.

En utilisant l'assistance du vélo au maximum, sachant que le moteur est bridé à 250 W, on pourra rouler quasiment une heure (250 W). En utilisant l'assistance à 50%, on pourra parcourir le double de distance avant d'épuiser la batterie.

En pratique, les batteries ne sont pas efficaces à 100% mais plutôt entre 40 et 60%. Ainsi, l'autonomie sera plus faible que celle calculée ci-dessus.

Notre recommandation
  • Pour une utilisation en ville, sur le plat avec quelques côtes et pour des trajets de moins de 25 km, une batterie de 24 V et 7 ou 8 Ah sera suffisante. Une batterie de petite capacité sera également plus légère, surtout sur un vélo d'entrée de gamme (les batteries utilisées sont très lourdes).
  • Pour une utilisation sur des trajets de plus de 25 km et/ou avec des côtes ou pour les sorties sportives en montagne, une batterie de 36 V et 10 Ah ou plus sera préférable.
  • Les fabricants n'indiquent pas toujours ces valeurs mais plutôt la capacité énergétique (en Wh) de la batterie. Plus elle est grande, plus le vélo est autonome. Les meilleurs vélos offrent Plus de 400 Wh d'autonomie.
UtilisationTension minCapacité minEnergie Min
Plat, distance de 25 km max24 V7-8 Ah170 Wh
Distance > 25 km24 V10 Ah240 Wh
Côtes36 V10 Ah360 Wh
Montagne36 V10-16 Ah360 Wh
Intensif VTT36 V14-16 Ah500 Wh
Capacité de la batterie : recommandations selon l'utilisation prévue

L'autonomie du VAE

L'autonomie d'un vélo électrique correspond au nombre de kilomètres qu'il est possible de parcourir avant épuisement de la batterie. Elle peut varier de 25 km à plus de 150 km selon divers paramètres, principalement :

  • La capacité de la batterie
  • Le poids du cycliste et du vélo cumulés
  • La difficulté du terrain (pente)
  • Le niveau d'assistance utilisée (100%, 50%, etc.)

La pression des pneus, l'efficacité de la transmission, le type de revêtement influent également sur l'autonomie du vélo. Il faut savoir aussi que la batterie perd en capacité avec le temps et le nombre de recharges. Prévoyez donc plus large que nécessaire.

Les constructeurs annoncent bien souvent une autonomie sur leur fiche produit mais cette valeur est à prendre avec précautions. Elle correspond à des conditions bien particulières (poids moyen d'un cycliste, conduite sur du plat, assistance partielle, etc.). Il est évident que si vous parcourez des routes montagneuses, l'autonomie sera beaucoup plus faible que si vous roulez sur du plat. De même, l'utilisation de l'assistance sera déterminante (plus le moteur est utilisé, plus l'autonomie est faible). L'autonomie annoncée par les constructeurs reste cependant intéressante pour comparer les vélos électriques entre eux.

Notre recommandation

Prenez en compte la capacité affichée par le constructeur, exprimée en Wh (puissance que la batterie peut produire par heure) plutôt que l'autonomie annoncée en kilomètres. Plus cette valeur est élevée, plus l'autonomie du vélo est grande. Une grande autonomie est d'autant plus importante si vous planifiez d'effectuer de grandes distances à vélo (30 km et plus) ou de faire des trajets avec côtes.

La batterie sur le cadre ou sur le porte-bagages

batterie sous le porte-bagages

Selon les vélos, la batterie peut se trouver sur le cadre du vélo (sous la selle ou sur la barre oblique) ou sur le porte-bagages. Pour les batteries très lourdes, l'équilibre du vélo sera meilleur si la batterie est placée sous la selle. Mais pour la plupart des vélos, cela n'a pas vraiment d'importance. C'est davantage une question d'esthétique.

Une batterie amovible de préférence

La batterie est un élément qui coûte cher et qui est lourd. Elle représente 30 à 50 % du prix du vélo. Il est préférable qu'elle soit amovible pour pouvoir être enlevée lorsque le vélo est garé dehors. Un VAE sans batterie présente en effet moins d'intérêt pour un éventuel voleur. Le transport du vélo en sera également facilité et la recharge de la batterie rendue plus pratique. A noter aussi que si vous voyagez en avion avec votre vélo électrique, vous ne pourrez pas transporter la batterie. Le transport de ce type de batterie est en effet interdit en soute et en bagage à main.

La durée de charge de la batterie

Selon la technologie, la batterie du VAE se recharge entre 3 et 7 h. Il faut compter 3 à 4h pour les batteries récentes. Ce paramètre est à prendre en compte si vous utilisez fréquemment votre vélo ou si vous comptez le recharger en ville.

Certains vélos disposent d'un dispositif rechargeant la batterie dans les descentes ou pendant le freinage. Cela permet de rallonger un peu l'autonomie. Ce système est aujourd'hui encore onéreux et peu efficace. Il est peu souvent proposé.

Notre recommandation

Autant que possible, choisissez un vélo offrant une batterie amovible, de grande capacité (400 Wh ou plus) et rechargeable en moins de 4 h.

Le moteur et l'assistance

Le couple moteur : il détermine la puissance de l'assistance électrique

Le couple est la force que le moteur est capable de fournir. Il peut varier de 15 à plus de 85 Nm (Newton mètre). Plus il est élevé, plus le vélo pourra grimper les côtes difficiles ou supporter le poids du cycliste dans les pentes. Cette valeur est donc très importante pour le choix d'un VAE.

Notre recommandation

Pour la montagne ou des trajets semés de côtes, optez pour un moteur au couple le plus grand possible, au moins 70 Nm. A défaut, vous devrez pédaler davantage dans les côtes ! Le poids du cycliste est également à prendre en compte : plus il est élevé, plus le moteur doit fournir d'effort. Pour le plat, 15 Nm suffisent mais nous recommandons au moins 30 Nm pour plus de confort.

Moteur dans la roue ou dans le pédalier. Assistance "tout ou rien" ou proportionnelle.

Dans un VAE, le moteur (assistance électrique) est logé dans le moyeu d'une des roues du vélo ou encore dans le pédalier. D'autre part, l'assistance électrique peut être en mode "tout ou rien" (le moteur fonctionne à une puissance fixe ou est éteint) ou progressive (proportionnelle à l'effort du cycliste).

moteur de pédalier
Moteur placé dans le pédalier
  • L'assistance "tout ou rien" : le moteur a 2 états possibles : soit il est allumé à une puissance constante, soit il est éteint. Il n'y a pas d'entre deux. Un capteur détecte simplement si le cycliste pédale ou non (ou freine) et déclenche l'assistance en fonction. On peut régler le niveau d'assistance (la puissance) depuis la console, mais cette puissance reste fixe quelle que soit la difficulté rencontrée sur le terrain. Ce type d'assistance équipait les tous les premiers VAEs. Le moteur est souvent placé dans le moyeu de la roue arrière (préférable) ou avant (plus rare aujourd'hui, moins grande stabilité du vélo sauf en ville). Ce type d'assistance donne l'impression que quelqu'un pousse le vélo. Il peut toutefois procurer une sensation de décalage entre le pédalage et l'assistance et des à coups peuvent être ressentis lorsque le moteur se met en marche. Ce système peut rendre la réparation d'une crevaison plus compliquée. Moins coûteux que l'assistance progressive, il est généralement proposé sur les vélos d'entrée de gamme et certains vélos de milieu de gamme.
  • L'assistance progressive ou proportionnelle : elle s'ajuste en fonction de l'effort du cycliste. Plus la difficulté est grande, plus l'assistance augmente. L'évaluation de la difficulté s'effectue par des capteurs qui mesurent la pression exercée sur les pédales, la vitesse du vélo et la cadence de pédalage. Dans ce type d'assistance, le moteur est habituellement placé dans le pédalier. L'assistance progressive est proposée sur les vélos haut de gamme et sur certains vélos de milieu de gamme. Elle offre un confort inégalé et des sensations de pédalage similaires à celles d'un vélo classique.
AssistanceCoûtConfortStabilitéPosition
Tout ou rien
$
+
+
Roue
Progressive
$$$
+++
+++
Pédalier
Le type d'assistance et la position du moteur
Notre recommandation

Si votre budget le permet, optez pour un moteur situé dans le pédalier et une assistance progressive. Ce système vous apportera un grand confort de pédalage et une grande stabilité. Evitez les vélos à assistance dans la roue avant, ils sont moins stables dans les courbes.

L'assistance : niveaux et aide au démarrage

Les vélos offrent généralement 3 à 9 niveaux d'assistance. Le contrôle se fait à partir de la console fixée sur le guidon. Le cycliste sélectionne le niveau d'assistance en fonction de la difficulté du terrain ou des efforts qu'il est prêt à fournir.

Certains vélos offrent une assistance au démarrage : le moteur peut être activé, même sans pédaler, jusqu'à une vitesse de 6 km/h maximum, pour les démarrages aux feux, en côte ou encore pour accompagner le vélo (rangement au garage, voie piétonne, etc.).

Notre recommandation

Plus il y a de niveaux d'assistance, mieux c'est : la granularité de contrôle sera plus fine et l'utilisation de la batterie optimale. L'assistance au démarrage est par ailleurs vraiment très pratique en ville (feux, démarrages en côtes) et pour ranger ou pousser le vélo. Nous la recommandons.

Les autres critères de sélection d'un vélo électrique

Le poids du vélo

Un VAE pèse entre 9 et 30 kg (20 kg en moyenne). Il faut en effet ajouter au poids du vélo celui du moteur et de la batterie (soit 5 kg au minimum sur les vélos de course ou VTT haut de gamme à plus de 20 kg sur les modèles d'entrée de gamme, les batteries bon marché pesant très lourd !...).

Le poids du vélo n'est en théorie pas un souci puisque l'assistance électrique vient le compenser. Cela dit, plus le vélo est lourd, plus il aura du mal à monter les côtes (il faudra pédaler plus fort !) sauf si le moteur dispose d'un bon couple. Un vélo lourd consommera aussi plus de batterie. Il sera plus difficile à manier (escaliers, couloirs étroits), à ranger, à transporter (train, bus, voiture...). Enfin, en cas de panne sèche de batterie, il faudra être bien entraîné et faire beaucoup d'efforts pour pouvoir rouler, en particulier dans les côtes, et ramener l'engin à la maison ou à la prochaine prise disponible !

Les vélos électriques les plus légers sont aussi les plus chers (moteur, batterie et cadres légers ont un prix !). Ceci est à peser dans la balance !

Notre recommandation

Otez de préférence pour un vélo qui soit le plus léger possible afin d'optimiser son autonomie et de pouvoir rouler même quand la batterie est vide. Cela facilitera également son transport et son rangement. Si votre budget est limité, privilégiez plutôt les autres accessoires (batterie, moteur, vitesses, système de freinage notamment).

Les vitesses : intégrées ou à dérailleur

Il existe deux systèmes de gestion des vitesses sur les vélos électriques : le système à dérailleur et le système à vitesses intégrées.

  • Le système à dérailleur : le changement de vitesses s'effectue par l'intermédiaire d'un dérailleur qui déplace la chaîne d'un plateau ou d'un pignon à l'autre. Ce système, très répandu sur la plupart des vélos aujourd'hui, présente certains inconvénients. Le changement de vitesses ne peut s'opérer qu'en pédalant et est rendu plus difficile au démarrage, surtout en côte. Les éléments (pignons, plateau, chaîne) s'usent plus vite qu'avec un système à vitesses intégrées, notamment sur les vélos électriques (30 % d'usure en plus à cause de l'entraînement de la chaîne par le moteur). En contre partie, ce système est moins onéreux, plus léger, plus réactif et autorise plus de vitesses. Il est plus adapté aux vélos de course et aux VTTs ou les changements de braquet doivent être rapides et doivent pouvoir se faire en pédalant.
  • boîtier de vitesses intégrées
    Vitesses intégrées au moyeu : grand confort et entretien réduit
  • Les vitesses intégrées : dans ce système, le changement de vitesse s'effectue par le biais d'engrenages situés dans le moyeu de la roue. La chaîne, fixée à un unique pignon de la roue et un unique plateau du pédalier, ne change donc jamais de position. Les vitesses peuvent être changées à l'arrêt, ce qui simplifie les démarrages en côte. Ce système est plus robuste et moins soumis à l'usure que le système à dérailleur. Les pièces mobiles, enfermées dans boîtier généralement étanche, sont protégées des intempéries et de la poussière. La chaîne est toujours bien tendue et les déraillements sont impossibles. La maintenance est réduite. Les inconvénients de ce système est qu'il ne faut pas pédaler quand on change de vitesse, ce qui peut être perturbant. Le nombre de vitesses est plus réduit également que le système à dérailleur et le prix plus élevé. En cas de souci technique, la réparation est délicate et ne peut se faire que par un expert.

Notre recommandation

Privilégiez un vélo à vitesses intégrées pour la ville, les ballades de loisir et les déplacements domicile-travail. Sur VTT et vélo de course, où le poids, le nombre de vitesses et la réactivité sont des critères importants, un dérailleur sera plus approprié.

La console ou afficheur

console

Fixée au guidon, la console (ou afficheur), permet de choisir le niveau d'assistance électrique et, sur certains vélos, de démarrer le moteur sans pédaler (pour les démarrages en côtes ou pour accompagner le vélo en marchant).

Elle peut également afficher quelques données comme le niveau d'assistance, le niveau de la batterie, la vitesse, la distance parcourue.

Notre recommandation

Une console amovible sera plus pratique que si elle est fixe. Vous pourrez l'emporter avec vous lorsque vous garez le vélo.

Le cadre

Selon le type de vélo et l'utilisation, on trouve des cadres en acier, aluminium et carbone.

  • Le cadre en acier : revenu à la mode grâce à des techniques permettant d'obtenir des cadres légers, il est robuste tout en étant plus souple que l'aluminium. Il résiste bien aux chocs. Il est adapté aux vélos de randonnée, trekking, VTT.
  • Le cadre en aluminium : c'est le plus répandu. Il est léger et ne rouille pas. Il est cependant rigide (plus que l'acier) et donc moins résistant aux chocs que les cadres en acier.
  • Le cadre en carbone : plus cher que les autres matières, il est résistant aux chocx, léger mais parfois un peu trop souple. Il est proposé sur les vélos de course performants où le poids du vélo est un critère important.

Les freins : à disque ou à patins

comparaison freins à disque versus patins
Freins à disque et à patins.

Comme sur les vélos classiques, les freins du VAE peuvent être à patins ou à disques

  • Les freins à patins : si le patin est en bon état et de qualité, ce type de frein est efficace et silencieux. L'entretien est facile.
  • Les freins à disques : ils sont efficaces même par temps pluvieux, demandent peu d'entretien et s'usent lentement. Ils sont bien adaptés à la ville, moins au VTT parce qu'ils sont sensibles à la surchauffe.

La selle

selle ergonomique de VTC et selle de vélo de ville comparées
La selle du VAE : un compromis entre confort et performance

Elle peut être plus ou moins confortable et ergonomique. Cela dépend surtout du modèle de vélo (ville, VTC, VTT, course). Les vélos de ville ont généralement une selle large, confortable, adaptée aux trajets courts. Les VTTs et vélos de course ont une selle plus fine, légère et ergonomique prévue pour limiter les frottements et gêner le moins possible le sportif et le pédalage. Pour un plus grand confort sur VTT ou vélo de route électrique, optez pour une selle avec gel qui amortira mieux les chocs.

Les suspensions. VTC et VTT avec cadre suspendu.

suspensions de roue avant

Le VAE peut être équipé de suspensions. Elles absorbent les chocs et rendent la conduite plus confortable. Cela peut être intéressant si vos trajets réguliers se font sur chemin.

Sur certains VTT et VTC, le cadre peut être suspendu. Un vélo suspendu (ou à cadre suspendu) est un vélo dont la roue arrière est équipée de suspensions pour absorber les irrégularités du terrain et apporter un plus grand confort au cycliste.

Les autres accessoires

Avant d'acheter votre vélo électrique, identifiez les accessoires dont vous aurez besoin dans l'immédiat ou dans le futur. Aurez-vous besoin de transporter des affaires (courses, sac) ou un enfant ? Dans ce cas, il faudra prévoir un porte-bagages et peut-être des sacoches. Utiliserez-vous votre VAE par tous les temps ? Des garde-boue et un bon éclairage seront les bienvenus. Aurez-vous besoin de le garer dans la rue, faudra-t-il le protéger ? Une béquille et un antivol seront probablement utiles.

Eclairage de devant

En fonction de vos besoins, renseignez-vous sur les accessoires livrés avec le vélo et les accessoires en option. Est-ce qu'ils peuvent être installés sur ce vélo ?

De plus en plus d'accessoires et de gadgets sont proposés par les revendeurs. Renseignez-vous sur ce qui existe pour un confort optimal sur votre vélo.

Tableau récapitulatif

Voici un récapitulatif des principaux critères de choix d'un vélo électrique et nos recommandations en fonction de l'utilisation visée. Tous les critères cités plus haut ne sont pas inclus dans ce tableau.

CritèreRecommandations
Géométrie du véloVélo droit ou "hollandais" : ville, courses, trajets domicile-travail, confort, pratique pour femmes en jupe ou homme en costume
VTC : polyvalent, ville et travail, ballades sur chemins et routes, sorties sportives modérées.
VTT : sorties sportives, tout terrain, montagne et forêt, randonnée et trekking
Vélo de course : sorties longues sur route, sport et performance, montagne
Speed-bike : sorties sportives et très longs trajets. Nécessite immatriculation, assurance, carte grise, casque.
PrixEntrée de gamme (moins de 800 €) : qualité minimale, vélo lourd, faible autonomie, coût d'entretien plus élevé, confort minimal. A réserver aux petits budgets, enfants, ville/courses
Milieu de gamme (800 à 3000 €) : majorité des VAEs. 1500 € minimum pour un vélo de qualité. Batterie et moteur (poids, puissance, qualité) sont fonction du prix payé
Haut de gamme (3000 à 6000 €) : vélos fiables et confortables, de grande qualité. C'est le minimum à payer pour des VTTs et vélos de course de qualité et pour les speed-bikes.
Très haut de gamme (plus de 6000 €) : pour la performance, notamment pour le VTT et le vélo de course.
BatteriePlomb : économique mais très lourde (2,5 à 5 fois plus que les autres batteries), polluante, courte durée de vie. Utilisée sur les vélos bon marché.
Ni-Mh : prix et poids intermédiaire, souffre de l'effet mémoire
Li-Ion : prix et poids intermédiaire, pas d'effet mémoire, très courante, performante, bon compromis
LiPo : Légère (5 fois moins lourde que celle au plomb), performante, grande durée de vie mais chère. Idéale actuellement.
 
Optez de préférence pour une batterie LiPo. Une batterie amovible de préférence (recharge facilitée, protection du vélo)
Autonomie et batteriePrivilégiez un vélo de grande autonomie si possible.
Ville, courses, courts trajets : 150 Wh, 24V, 7-8 Ah suffisent
Trajets avec côtes, poids important du cycliste : batterie de 36 V
Longs trajets : 14 Ah ou plus de préférence
Montagne et côtes : 36 V
Grande autonomie : 400 Wh minimum
Couple moteurDe 15 à plus de 85 Nm. Plus il est grand, plus le vélo aura de facilité à grimper les côtes.
Pour les sorties sportives, VTT, fortes montées, cols : 70 Nm minimum
Ville, plat : 30 Nm suffisent
Type d'assistanceNous recommandons une assistance progressive dans le pédalier pour un confort optimal. A défaut, une assistance "tout ou rien" dans le moyeu suffira pour la ville et les trajets courts ou pour une utilisation occasionnelle.
Une aide au démarrage est un confort supplémentaire.
Poids du véloPrivilégiez un vélo léger si possible pour pouvoir pédaler quand la batterie est vide. 20 kg pour un vélo de ville, 10 à 13 kg pour un vélo de course. Si le budget ne vous le permet pas, évitez les vélos très lourds et utilisez votre budget pour les autres accessoires et pièces (batterie, type d'assistance notamment).
VitessesDe préférence intégrées sur le vélo de ville, le VTC et le VTT utilisé pour les ballades. A dérailleur pour le VTT utilisé pour des sorties sportives et pour le vélo de course.
CadreL'aluminium ou l'acier conviennent très bien en général. L'acier est plus robuste et souple. Pour la performance, le poids et la robustesse, un cadre en carbone à condition de le tester si l'on n'a pas l'habitude.
FreinsDe préférence à disque sauf sur le VTT utilisé pour les sorties extrêmes.
AccessoiresVérifiez bien tout ce dont vous avez besoin selon l'utilisation visée (courses, trans

rt d'un enfant, sorties par tous les temps, stationnement dehors, utilisation la nuit, etc.) et que les accessoires manquant pourront bien être installés sur le vélo si besoin (porte-bagages, paniers, garde-boue, éclairage, béquille, antivol, etc.)

Récapitulatif des principales caractéristiques et recommandations pour bien choisir son VAE

Philippe Baudoin
Reproduction interdite - Copyright © Sport Passion

Où acheter un vélo à assistance électrique ?

De plus en plus de magasins de sport proposent des vélos électriques. Les ventes progressent chaque année avec une explosion en 2017 (+90 %). Profitez, tant que cela est encore possible, des aides de l'état voire de votre commune.

Nous vous proposons les enseignes partenaires suivantes qui proposent, pour certaines, des bons de réduction avec notre site :

LepapeLepape propose des appareils de qualité et des promotions régulières. Livraison offerte dès 90 € d'achat. Voir le site

LepapeGo-Sport propose des vélos électriques de la marque ou via sa market place. Voir le site

AmazonAmazon propose des appareils à tous les prix. Livraison souvent offerte. Voir le site

Sport Passion recommande

Vélo de ville RIESE & MULLER SWING NUVINCI

vélo de ville électrique mixte bleu

Confortable et joli, pour la ville et le travail, facile à enjamber et pratique quand on porte un costume ou une robe, ce vélo électrique au look rétro est maniable, dispose d'une selle rembourrée et d'un équipement de qualité. Cadre alu. Autonomie 90 km. Recharge en 3h30. 4 modes d'assistance et aide au démarrage. Moteur 500 W. 26 kg. !
 
3263 €

Voir

VTT HAIBIKE SDURO CROSS 6.0

VTT électrique cadre droit et bas

Léger et confortable, ce VTT électrique est d'une grande puissance grâce à un moteur Yamaha de qualité. Cadre droit pour les hommes (existe en version avec cadre bas pour les femmes), freins à disques hydrauliques, moteur 500 W. 5 modes d'assistance. 2 x 10 vitesses. Recharge en 4h. 21,5 kg. !
 
2799 €  2519 € (-10 %)

Voir

Vélo de route PINARELLO NYTRO FORCE DISC

vélo de route électrique de qualité

Nouveauté, ce vélo de grande qualité (savoir unique de la marque italienne), stable, précis, confortable est également léger (13 kg !) grâce à son cadre carbone et un moteur et batteries ultralégers (4,7 kg !). Autonomie de 1400 m de dénivelé positif. 2 plateaux et 11 vitesses, freins à disques hydrauliques. Un vélo exceptionnel.. !
 
6450 €

Voir

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Le vélo à assistance électrique (VAE) : pourquoi il suscite tant d'intérêt ?

vélo urbain à assistance électrique ou VAE
Economique, écologique et pratique, le VAE a le vent en poupe !

Lire la suite

Les 7 meilleurs sports pour perdre des graisses et du poids

femmes sur spinning en salle de gym
Quels sports faut-il pratiquer pour perdre du poids le plus efficacement possible ? Découvrez notre recommandation du top 7 des sports pour maigrir !

Lire la suite

Le rameur : un appareil de fitness aux bienfaits multiples

Hommes et femmes pratiquant le rameur en salle de sport
C'est probablement l'appareil de fitness le plus extraordinaire qui existe à ce jour. Très complet, il fait travailler quasiment tous les muscles du corps (haut et bas) et brûle ainsi efficacement les graisses pendant mais surtout aussi après l'activité.

Lire la suite

Crédit photos : lepape.com