Accueil
Sport Passion   -  Conseils et entraînement
 

Parcours et cols
- Alpe d'Huez
- Bonette
- Croix de Fer
- Galibier
- Izoard
- Mont Ventoux
- Madeleine

Grands cols
- Etat des cols
- Parcours et cols
- Photos
- Profils

Entraînement, Conseils

Santé, Fitness

Comparatifs matériel

Notre boutique

Accueil > Parcours > Ascension à vélo du Mont Ventoux   Retour
L'ascension à vélo du Mont Ventoux
par Philippe Baudoin

 
Inscription newsletter | Publier sur Sport Passion |
   

Réputé pour sa difficulté, le Mont Ventoux attire chaque année des milliers de cyclistes

Sommet de légende, col mythique, terrifiant par sa pente, impitoyable, le Mont Ventoux fait frémir le cycliste le plus entraîné. On peut le gravir une fois sans appréhension, mais pas deux… Le mont Ventoux ne fait pas de pitié. De nombreux champions cyclistes ont su le dominer mais d’autres y ont perdu leur illusion voire leur vie, tel Tom Simpson lors du Tour de France de 1967.

«N’est pas fou qui monte au Ventoux,
est fou qui y retourne»
(dicton provençal).

Le Mont Ventoux et le Tour de France

Sommaire : Le Mont Ventor : un mont qui "se voit de loin" | L'ascension du Ventoux à vélo, un veritable challenge | Le Mont Ventoux et le Tour de France | Descriptifs de parcours vélo | Photos, profils, état du col | Bédoin | Malaucène | A lire aussi | Bonnes adresses
 

Le Mont Ventor : un mont qui "se voit de loin"

Un Géant dressé au milieu de la Provence

Surgissant de nulle part au milieu de la Provence qu’il relie aux Alpes, culminant à 1912 mètres d’altitude, le Mont Ventoux porte bien son autre nom de « Géant de Provence ». Son nom viendrait de l’occitan provençal « Mont Ventor » qui signifie « qui se voit de loin ». Son ancien nom, « Ventour », dériverait des mots vent et venteux, tout à fait appropriés au fort mistral qui y souffle régulièrement. D’ailleurs ce n’est pas pour rien que le col situé à un kilomètre du sommet a été appelé « col des tempêtes ».

Le Mont Ventoux s’étend sur vingt cinq kilomètres d’Ouest en Est et sur 8 kilomètres du Nord au Sud. Une forêt de Mélèzes, de cèdres et de sapins le couvre jusqu’à 1500 mètres d’altitude. Au-delà, la végétation disparaît pour donner place à un sommet aride de couleur blanche, fait de casses de pierres plates appelées lauzes. D’où son autre nom, le Mont Chauve.

Des vents de plus de 300 km/h

Vérifiez bien toujours la météo avant de vous aventurer sur les pentes du Géant. Des rafales peuvent parfois souffler violemment et déstabiliser le cycliste. Le site est connu pour ses forts coup de vents, jusqu’à 300 km/h. Le dernier record fut de 320 km/h observés en 1967. Des lunettes de cyclistes sont indispensables pour vous protéger du sable charrié.

« Les épreuves que tu as endurées tant de fois, aujourd'hui, dans l'ascension de cette montagne, sache bien que tu les rencontres aussi, toi-même comme tant d'autres, dans la recherche du bonheur....nombre d'escarpements coupent cette route et fait avancer de vertu en vertu, par des degrés éminents. Sur le sommet et le but suprême, le terme de la route vers lequel tend notre voyage. »
Pétrarque, « L’ascension du Mont Ventoux », 1336


 

L'ascension du Ventoux à vélo, un véritable challenge

L’ascension à vélo peut s’effectuer au départ de Bédoin, de Sault ou de Malaucène. La montée depuis Bédoin est de loin la plus difficile, la plus renommée aussi. Le Mont Ventoux est un col dur de par sa pente mais également du fait de l’aridité de son sommet qui expose le cycliste au soleil en été, au froid rude en hiver et aux vents parfois très violents, le rendant ainsi bien souvent peu convivial. Le Géant ne se laisse par dompter facilement. Le cycliste averti le montera après une préparation sérieuse et ne devra jamais sous estimer la difficulté de ses pentes et son climat très changeant et souvent agressif.

«Etranger qui, pour la première fois ose fouler les pentes du Géant, viens humble et armé de courage car tu en auras grand besoin. Et si tu as le moindre doute, alors passe ton chemin et oublie à jamais ton projet insensé…»
P. Baudoin

Le Mont Ventoux et le Tour de France

Le Mont Ventoux figure régulièrement au programme du Tour de France. La Grand Boucle l’emprunte pour la première fois de son histoire en 1951. Cette année-là, le Français Lucien Lazarides franchira le sommet en tête dans l'étape Montpellier-Avignon, épreuve remportée par Louison Bobet. Le col est classé Hors Catégorie en 1987. En 62 ans (1951-2013), le Tour l’aura gravi 15 fois incluant 9 arrivées au sommet dont 8 ascensions par Bédoin, le versant le plus difficile.

9 arrivées d'étape au sommet

Le Mont Ventoux figure régulièrement au Tour de France Le Mont Ventoux fait son apparition au Tour en 1951. Il a été gravi en 2013 pour la 15ème fois avec 9 arrivées d'étape.

C’est en effet en 1958 qu’une étape du Tour arrive pour la première fois au sommet du Géant. Il s’agit d'un contre-la-montre Bédoin - Mont Ventoux où Charly Gaul remporte la victoire avec une ascension réalisée en 1 heure 2 minutes et 9 secondes. En 1965, c’est au tour de Raymond Poulidor de conquérir le sommet. Il change de monture en cours de parcours, optant pour un vélo ultra léger. Eddy Merckx, en 1970, est le premier à vaincre le Ventoux en jaune, un record inégalé jusqu'au Tour 2013. Epuisé, le Belge est victime d’un léger malaise qui, dira-t-il plus tard, était une tactique pour échapper aux journalistes et rentrer plus vite à son hôtel ! En 1972, Bernard Thévenet remporte la victoire juste devant Merckx dans une ascension depuis Malaucène. En 1987, c’est le Français Jean-François Bernard qui remporte le deuxième contre-la-montre de l’histoire du Tour organisé au Mont Ventoux. Marco Pantani, en 2000, gagne l’étape. Après une longue ascension accroché au petit groupe de tête Armstrong, l’Italien attaque dans les derniers kilomètres mais est vite rattrapé par le Texan. Ce dernier le laisse néanmoins franchir en premier la ligne d’arrivée. Richard Virenque est le prochain à inscrire son nom sur les pentes du Mont Chauve. Une avance de près de 8 minutes sur le peloton lui permet de remporter l’étape Lodève - Mont Ventoux en 2002. Lance Armstrong, lancé à ses trousses, tente de le rattraper mais n’arrive qu’en troisième position avec 2 minutes 20 secondes de retard. En 2009, Juan Manuel Gárate est le premier Espagnol à gagner au Mont Ventoux. Enfin, le 14 juillet 2013, Christopher Froome domine le Géant dans une étape éprouvante Givors - Mont Ventoux longue de 242 kilomètres.Le Britannique, dont les équipiers se retrouvent progressivement tous en difficulté, fait un coup de théâtre au niveau du chalet Reynard en lâchant Alberto Contador, alors placé dans sa roue, par une accélération spectaculaire réalisée assis. Rien ne l'arrête jusqu'au sommet. Il est le premier Britannique à gagner au Ventoux.

Un col redoutable

Etes-vous bien préparé pour l'ascension du Mont Ventoux ?

Une synthèse des meilleurs astuces et conseils pour gagner en performance et vous faire davantage plaisir dans votre activité d'endurance.

« Ce guide est GENIAL ! » (Dominique)
« Petit bouquin génial moi qui suis entraineur. » (Laurent)

5,99 € sur Sport Passion
(port 1,50 € pour la France)
La chaleur qui règne bien souvent sur les pentes du Ventoux en été quand passe le Tour, la difficulté de sa pente et le fait que son ascension soit placée en fin d’étapes généralement longues font du Mont Ventoux un défi redoutable. Ce n’est pas pour rien qu’il est surnommé par les spécialistes le « chaudron de l’enfer » ou « chaudron des sorcières ». Le Géant rend modeste les plus ambitieux. De nombreux champions cyclistes ont su le dominer mais d’autres y ont perdu leur illusion voire la vie, tel le Britannique Tom Simpson victime d’une crise cardiaque lors du Tour de France de 1967.

23 km/h de moyenne depuis Bédoin !

Le record actuel de l’ascension à vélo du Mont Ventoux par Bédoin a été établi en 2004 par Iban Mayo Diez lors du Critérium du Dauphiné Libéré. L’Espagnol a atteint le sommet en 55 minutes et 51 secondes lors d’un contre la montre Bédoin-Mont Ventoux, soit une moyenne de 23,2 km/h ! Hamilton, Sevilla, Mercado et Lance Armstrong arrivent juste derrière avec des temps supérieurs de 36 secondes à 1 minute 57 secondes.

Descriptifs de parcours vélo

L’ascension depuis Bédoin
L'ascension du Mont Ventoux depuis Bédoin est de loin la plus difficile, la plus renommée aussi. Ce sont 21 kilomètres d’ascension, 1600 mètres de dénivelée, une pente moyenne de 7.5% (8.9 % depuis le tournant de St Estève), des pentes atteignant 11.5% et quasiment aucune occasion de répit. Ce parcours s’adresse au cycliste entraîné. Comptez de 1h30 à 2h30 d’ascension selon le niveau d’entraînement.
Voir le parcours 
 
L’ascension depuis Malaucène
Si l’ascension du Mont Ventoux depuis Malaucène est moins réputée que celle depuis Bédoin, elle n’en reste pas moins très difficile. Ce sont 21 kilomètres d’ascension irrégulière, 1535 mètres de dénivelée, une pente moyenne de 7.3% avec de courts tronçons atteignant près de 13 %. Quelques sections de faible pente permettent la récupération. Un circuit difficile qui s’adresse au cycliste bien entraîné. Comptez de 1h30 à 2h30 d’ascension selon le niveau d’entraînement.
Voir le parcours 

Photos, profils, état du col

Photos du Mont Ventoux Profils de pente Voir l'état du col

Bédoin

Bédoin, au pied du Mont Ventoux Bédoin, point de départ de l'ascension du Mont Ventoux

Bédoin est un joli petit village agricole situé au pied du Mont Ventoux. La commune compte officiellement 3.200 habitants (chiffres 2010) mais sa population va jusqu’à quintupler en été avec le tourisme. Cela va sans compter les événements exceptionnels comme la course du Dauphiné Libéré ou encore le Tour de France qui, en 2009, rassemble 500.000 personnes sur les pentes du Mont Chauve. Il faut dire que Bédoin est un site stratégique. Point de départ de l’ascension cycliste côté Sud, l’itinéraire le plus réputé, le plus ardu aussi, le village attire beaucoup de cyclistes et de randonneurs venus affronter les pentes redoutables du Géant. Bédoin est aussi apprécié pour son climat ensoleillé et son calme.

La commune abrite la plus grande forêt communale de France (6.300 ha, soit 2 tiers de sa superficie). Héritage de l'antiquité, les vignes sont également très présentes sur le territoire, couvrant plus de 800 ha et bénéficiant d’un climat très ensoleillé. Bédoin produit un vin apprécié (Côtes du Ventoux d’appellation contrôlée et vin de pays) et dispose d’une cave coopérative. Outre le tourisme et le vin, la commune vit également de l’agriculture (fruits, asperges, huile d’olive). La production fruitière, les cerises notamment, constitue la 3ème source de revenus après le tourisme et la vigne.

Des courses motorisées sont organisées au Mont Ventoux dès 1902

La région est bien sûr célèbre pour le vélo et le VTT (circuits balisés) mais attire également le tourisme pour ses courses de côte automobiles, la randonnée pédestre et équestre et le ski à la station du Mont Serein.

A voir : la Chapelle romane Notre Dame du Moustier. L'Eglise des Baux de Bédoin. La Chapelle de la Madeleine (12ème siècle). L’Eglise Saint-Pierre (16ème siècle), érigée au début du 18ème siècle et dédiée à Saint-Pierre. Elle fut partiellement détruite en 1794 et reconstruite au début du siècle suivant. Elle domine le village. Par ailleurs, ne manquez pas d’assister à un lever de soleil depuis le sommet du Ventoux.

Malaucène

Ancienne ville fortifiée dont seules quelques portes et un fort ont subsisté jusqu’à ce jour, capitale du Ventoux, Malaucène est un charmant petit village provençal de 2.665 habitants (chiffres 2010). La ville est connue pour avoir abrité la résidence d’été du pape Clément V, un monastère construit au 12ème siècle et dont il ne reste plus aujourd’hui qu’une chapelle. Il y passera de nombreux séjours entre 1309 et 1313. Clément V fait ériger en 1309 l’église Saint-Michel-Saint-Pierre. L’édifice est construit à la place d’un ancien temple.

Malaucène fut longtemps une citée industrielle. Pendant plus de 4 siècles, la ville est célèbre pour ses papeteries spécialisées dans la fabrication du papier manchette utilisé dans les filtres de cigarette. La dernière usine fut fermée en 2009.

La ville vit aujourd’hui de l’agriculture et du tourisme. Elle produit notamment les fameuses « cerises blanches », « burlat » et « cœur de pigeon » du Ventoux. Sa position au pied des pentes du Mont Chauve en font une station privilégiée pour la randonnée pédestre et équestre, le cyclisme et, en hiver, le ski et les raquettes.

A voir : L'église gothique et ses vestiges de fortifications, sa chaire sculptée et son orgue historique. Les demeures et les remparts de la vieille cité. La Tour de l'Horloge (1539). La Chapelle du Groseau (12ème siècle).


 
Découverte du Mont Ventoux

A lire aussi

Comment préparer l’ascension à vélo d’un col difficile
Galibier, Madeleine, Ventoux... Osez l'aventure des cols mythiques !
L’ascension à vélo d’un grand col exige une préparation sérieuse. L’altitude, la longueur de l’ascension, la difficulté de la pente, la chaleur constituent d’importantes contraintes qui, si elles sont mal appréhendées, conduiront inévitablement à l’échec. Ne tentez pas l’aventure avec l’idée d’improviser, vous le regretteriez ! Lire

 

Bonnes adresses

Hôtels

Hôtel la Garrigue (**)
Idéalement situé, l'hôtel la Garrigue est le point de départ de nombreuses balades dont l'ascension du Mont Ventoux.
Chambres à partir de 60 €.
Route de l'Appié - 84210 VENASQUE
T. 04 90 66 03 40 - Mail : hotel-lagarrigue(@)club-internet.fr - Voir le site

Philippe Baudoin
Reproduction interdite

Inscription newsletter | Publier sur Sport Passion |

Le Petit Guide Pratique du Sportif Amateur
Une synthèse des meilleurs astuces et conseils pour gagner en performance et vous faire davantage plaisir dans votre activité d'endurance. Prix : 5,99 € (port 1,50 € pour la France)
"Ce guide est GENIAL !" (Dominique).
 
Le Guide du Home Trainer (applicable au spinning)
Conseils, plans d'entraînement, plus de 40 exercices variés et motivants, des tests pour évaluer vos progrès. Prix : 7,99 € (port 1,50 € pour la France)
Etat des cols
Suivez-nous
sur :
   Google+  
Votre publicité ici
En savoir plus


Partenaires | Contact | Mentions légales | CGV | Plan de site