Accueil Sport Passion : conseils et entraînement du sportif
Sport Passion   -  Conseils et entraînement
 
x
Suivez-nous sur Facebook

Parcours et cols
- Alpe d'Huez
- Bonette
- Croix de Fer
- Galibier
- Izoard
- Mont Ventoux
- Madeleine

Grands cols
- Etat des cols
- Parcours et cols
- Photos
- Profils

Entraînement, Conseils

Santé, Fitness

Comparatifs matériel

Test de matériel

Notre boutique

Accueil > Parcours > Ascension à vélo du col de l'Izoard   Retour
Le col de l’Izoard : relevez le défi !
par Philippe Baudoin (reproduction interdite)

Un col qui fascine
Le col d'Izoard est situé dans les Hautes-Alpes, à 2361 mètres d’altitude. Il relie Briançon à Château-Ville-Vieille, dans le Queyras, faisant la jonction entre les Alpes du Sud et les Alpes du Nord. L’Izoard fait son apparition dans le Tour de France en 1922 et sera ensuite régulièrement inclus dans la Grande Boucle. Le col fascine et se forge très vite une grande réputation. Comme le disait Jacques Goddet, l’Izoard a le privilège de distinguer le champion, tel Louison Bobet ou Fausto Coppi dont les exploits ont été marqués à jamais sur une stèle dans la célèbre Casse Déserte. Gravir l’Izoard c’est rejoindre la légende des grands cyclistes.

« C’est le privilège de l’Izoard de distinguer le champion. » (Jacques Goddet)

 

 

Sommaire : Histoire du col | L'ascension à vélo du col de l'Izoard | Photos et profils | Izoard et cyclisme | Villes et villages autour de l'Izoard | Découverte | A lire aussi
 

Le premier tracé de la route de l'Izoard daterait de 1710, une initiative du maréchal La Blottière, ingénieur du roi et réalisateur de cartes de la région. La route définitive est construite entre 1893 et 1897 par le général Berge. Le col est en effet considéré par l’armée comme un passage stratégique du fait de sa proximité avec la frontière franco-italienne qu’il faut défendre. Le général fait intervenir les chasseurs alpins basés au fort de Château-Queyras pour réaliser les travaux. Un monument sera érigé en sa mémoire en 1934.

L’Izoard présente un paysage très atypique fait d’éboulis et de cargneules, une roche sédimentaire carbonatée. Les cargneules résultent d’un long processus de transformation du calcaire commencé avec la formation des Alpes il y a 40 millions d’années.
 

Le col d’Izoard est surtout connu pour son ascension versant Sud et le passage de la légendaire Casse Déserte mais l’ascension depuis Briançon vaut également le détour. Nous recommandons d’effectuer la boucle partant de Briançon et rejoignant le col par Guillestre, les gorges du Guil et Arvieux : un beau parcours de 90 kilomètres dont la seule vraie difficulté est la partie entre Château Queyras et le col. Au sommet, profitez de la vue magnifique qui s’ouvre sur la barre des Ecrins et le Pelvoux.

Izoard depuis Guillestre L'ascension depuis Guillestre
L’ascension du col d’Izoard depuis Guillestre est la plus réputée avec le passage de la mythique Casse Déserte. On enchaîne plus de 31 kilomètres et 1380 mètres de dénivelée. L’ascension commence véritablement après 17 kilomètres faciles à 5%, juste avant Arvieux, avec un passage particulièrement difficile, le plus raide de l’ascension, à Brunissard. Quelques lacets plus haut, on rejoint la Casse Déserte avant deux derniers kilomètres particulièrement difficiles.

 
Izoard depuis Briançon L’ascension depuis Briançon
Depuis Briançon, l’ascension de l’Izoard représente 20 kilomètres à 6,9% de pente moyenne. La première moitié du parcours est relativement facile avec le passage des gorges de Cerveyrette et l’arrivée au village de Cervières. Les 10 derniers kilomètres sont nettement plus corsés avec une pente moyenne autour de 8%. On évolue dans une jolie forêt de Mélèzes jusqu’au refuge Napoléon. La pente s‘adoucit juste avant le refuge et jusqu’au col.


 

Photos du col de l'Izoard Profils de pente Voir l'état du col

 

Légende

L’Izoard fait son apparition pour la première fois dans l’histoire du Tour de France en 1922. C’est Philippe Thys, triple vainqueur du Tour (1913, 1914, 1920), qui remporte la victoire au sommet. Dans cette première ascension, les participants sont prudents. Le col fait peur par sa difficulté si bien que personne n’ose marquer l’offensive avant la fameuse Casse Déserte située juste avant le sommet. Ce ne sera que dans les épreuves suivantes que l’on verra les offensives se multiplier et l’Izoard et sa Casse Déserte progressivement marquer la légende.

Le col d’Izoard devient très vite une référence du Tour où il joue un rôle décisif. Jacques Goddet dira que « c’est le privilège de l’Izoard de distinguer le champion » et selon Raphaël Geminiani, le Tour se gagne à Briançon avant de se gagner à Paris. De nombreux champions le confirmeront en effet, tels Sylvère Maes (1936), Gino Bartali (1938), Jean Robic (1947), Fausto Coppi (1949), Louison Bobet (1953, 1954), Eddy Merckx (1972), Bernard Thévenet (1975), Lucien Van Impe (1976), Greg Lemond (1989) ou encore Lance Armstrong (2000, 2003) qui gagneront l’étape passant par l’Izoard et termineront vainqueur à Paris.

Malgré une histoire formidable et des exploits répétés, l’Izoard perdra pourtant progressivement son prestige avec des passages plus sporadiques du Tour et des offensives moins spectaculaires. La Grande Boucle n’y passera qu’une fois dans les années 90, en 1993, où Claudio Chiappucci parviendra en tête au sommet. Armstrong et Floyd Landis s’y démarqueront dans les années 2000 et gagneront le Tour la même année.

Depuis 1922, le col d’Izoard a été emprunté plus de 30 fois par la Grande Boucle. S’il a tant marqué la légende, c’est certainement grâce au Tour et à ses champions mais aussi à l’impressionnante Casse Déserte qui ne cesse encore aujourd’hui de fasciner par son paysage irréel.

 

Col d'Izoard : la Casse Déserte

La Casse Déserte

Casse Déserte Izoard: stèle Bobet Coppi Zone rocailleuse, quasi lunaire, faite de cargneules, une roche sédimentaire carbonatée d’aspect jaunâtre, la Casse Déserte offre un paysage spectaculaire. Elle surgit de nulle part, comme par magie, à la sortie de la forêt, à 2 kilomètres du col versant Sud. Le lieu contraste fortement avec le reste de l’ascension et fait forte impression quand on le découvre pour la première fois. Marquée par les exploits de champions cyclistes, tels Louison Bobet et Fausto Coppi en l’honneur desquels une stèle a été installée sur une roche, la Casse Déserte est devenue un lieu mythique du Tour de France. Bien des champions s’y sont démarqués.

Ascension du col sans voitures

Le Comité Départemental du Tourisme, en partenariat avec le Conseil Général des Hautes-Alpes, organise chaque année les « Cols réservés », un événement consistant à interdire l’ascension de certains cols des Hautes-Alpes aux véhicules motorisés. Chaque jour, le matin, un col est réservé aux cyclistes pendant une plage horaire donnée. Un ravitaillement est proposé gracieusement au pied du col et au sommet. L’événement est gratuit, ouvert à tous et sans inscription.

 

Evénements

Brevet des 5 cols : à l’ occasion des Cols Réservés, validez un brevet au sommet des 5 cols et gagnez un maillot cycliste aux couleurs des Hautes-Alpes. Tous les jours, faites valider votre brevet auprès des organisateurs au sommet des cols. Vous avez aussi la possibilité de gagner ce maillot par tirage au sort tous les jours. Informations.

La montée chronométrée : participez en juillet à 2 montées chronométrées des cols du Galibier et de l’Izoard, un moyen de vous évaluer dans une compétition digne des grands coureurs. En savoir plus.


 

Briançon

Briançon vieille ville Ville-étape du Tour de France, mais aussi du Giro et du Dauphiné Libéré, Briançon est située au croisement de 5 vallées : Cerveyrette, Clarée, Durance, Guisane, Les Ayes. Avec ses 1326 mètres d'altitude, elle est la ville la plus haute de France. C’est aussi l’une des plus ensoleillées de notre pays, au même niveau que la ville de Nice, avec 300 jours de soleil par an, ou encore 2500 heures d’ensoleillement. Son climat très doux (moins de 40% d’humidité en moyenne en journée) est dû à l’orientation Nord-Sud de la vallée de la Durance qui amène l’air chaud de la Méditerranée jusqu'à la ville. C’est à ce climat propice que la région doit sa réputation pour soigner les maladies respiratoires dont l’asthme.

Briançon compte environ 11 000 habitants, les briançonnais. Sa position stratégique à proximité de la frontière italienne en a fait une ville de garnison comme en témoignent les nombreux forts construits alentour, Briançon : gargouille Briançon : fontaine Briançon : cadran solaire ouvrages qui furent bâtis sur près de 3 siècles. Ses fortifications Vauban, dont l’enceinte de la ville, 3 forts, un ouvrage et un pont, font partie du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2008. La vieille ville vaut le détour avec ses maisons aux façades colorées, ses fontaines et sa gargouille, cette grande rigole qui traverse la rue principale (voir encadré).

 

Briançon, la Grande Gargouille

Briançon, ville colorées Au Moyen-âge, Briançon était faite de maisons de bois et de torchis collées les unes aux autres et les risques d’incendie étaient importants. Pour s’en prévenir, les habitants avaient pour obligation de remplir deux seaux d’eau tous les soirs et de les monter dans les greniers, là où étaient stockés les réserves sensibles (bois, etc). L’approvisionnement en eau de la ville était assuré par un aqueduc reliant la Guisane à 3 fontaines par le biais de deux longues rigoles traversant la ville, la « Grande Gargouille », ou Grand Béal, et la « Petite Gargouille », toutes deux aménagées en 1345. C’est de cette époque que vient le surnom donné à la ville Haute et ses habitants : la Gargouille et les Gargouillards. Malgré ces précautions, Briançon subit en 1624 un incendie ravageur qui dura 5 jours et qui détruisit 80% de la ville. C’était en hiver et l’eau du Béal était gelée !

Guillestre

Guillestre  

Guillestre est une commune du parc naturel régional du Queyras, située à 1000 mètres d’altitude et à 47 kilomètres de Gap. La ville compte 2300 habitants, les Guillestrois. Guillestre marque le départ de l’ascension du col de l’Izoard côté Sud par les gorges du Guil et Arvieux et de celle du col de Vars par Risoul.

 
Bon à savoir

Vous aimez le vélo, mais la moindre côte vous fait peur ? Bonne nouvelle : la commune de Guillestre met à disposition gratuitement durant l’été des vélos à assistance électrique pour vous permettre de découvrir sans trop d’effort les magnifiques paysages qui l’entourent ! Ces vélos sont prêtés gratuitement à la journée contre un chèque de caution.
Informations & réservation : Camping de la Rochette - Tel 04 92 45 02 15

Arvieux

Arvieux Arvieux se situe à la sortie des gorges du Guil, aux portes du Queyras. La petite bourgade compte 200 habitants. Son nom vient du latin « Arvium » qui signifie « champ labouré », une dénomination qui correspond bien au site. Surnommée le Val d’Azur, la vallée se veut être une région agricole et verdoyante. Arvieux marque le début de la partie difficile de l’ascension de l’izoard.

Saint-Véran

Petit village de 290 habitants situé dans le parc régional du Queyras, à 2042 mètres d’altitude, Saint-Véran est considérée comme la plus haute commune d’Europe et classée « Plus beaux villages de France ». Les habitants vivent essentiellement du tourisme et de leur travail du bois. Ne manquez pas de visiter la Vieille Maison Traditionnelle et le Soum, une maison construite en 1641 sous le règne de Louis XIII.

Château-Ville-Vieille

Fort Queyras

Château Queyras forme avec Ville Vieille la commune de Château-Ville-Vieille située au cœur de la vallée du Guil, à deux pas d’Arvieux. Capitale militaire et administrative du Queyras au Moyen-âge, Château Queyras fut au centre de nombreux combats. On peut aujourd’hui visiter son fort datant du 13ème siècle.

 

Parcs du Queyras et des Ecrins

D’une superficie de 60.330 hectares, le Parc régional du Queyras couvre 11 communes et compte de nombreux sommets dont 27 dépassent les 3000 mètres d’altitude. C’est un lieu privilégié pour les activités sportives de montagne, Tulipes de Guillestre Papillon Isabella en particulier la randonnée avec un réseau pédestre balisé, et le cyclisme avec des routes de haute montagne et le fameux col de l’Izoard. Outre une flore et une faune traditionnelle de montagne, le parc abrite des espèces uniques au monde, telles la Salamandre de Lanza, le Papillon Isabella ou la Tulipe de Guillestre. Le Queyras jouit d’un patrimoine culturel particulièrement riche : artisanat (sculpture et travail du bois, fabrication de cadrans solaires), châteaux, vie religieuse et pastorale, sites remarquables (cascade de la Pisse, demoiselles coiffées, arbres séculaires).

Créé en 1973, le Parc National des Ecrins couvre une superficie de 91.800 hectares et compte environ 40 glaciers et plus de 100 sommets dépassant les 3000 mètres, dont la Meije (3983 m) et la barre des Ecrins (4102 m). Le parc offre de nombreux sentiers de randonnée balisés (740 km au total !) et une trentaine de refuges.
 

Comment préparer l’ascension à vélo d’un col difficile
Galibier, Madeleine, Ventoux... Osez l'aventure des cols mythiques !
L’ascension à vélo d’un grand col exige une préparation sérieuse. L’altitude, la longueur de l’ascension, la difficulté de la pente, la chaleur constituent d’importantes contraintes qui, si elles sont mal appréhendées, conduiront inévitablement à l’échec. Ne tentez pas l’aventure avec l’idée d’improviser, vous le regretteriez ! Lire

Philippe Baudoin
Reproduction interdite - Copyright © Sport Passion
Crédit photos : Fotolia.com, Sport Passion

Le Petit Guide Pratique du Sportif Amateur
Une synthèse des meilleurs astuces et conseils pour gagner en performance et vous faire davantage plaisir dans votre activité d'endurance. Prix : 5,99 € (port 1,80 € pour la France)
« Ce guide est GENIAL ! » (Dominique A)
« Petit bouquin génial moi qui suis entraineur. » (Laurent P)
 
Le Guide du Home Trainer (applicable aussi au spinning)
Conseils, plans d'entraînement, plus de 40 exercices variés et motivants, des tests pour évaluer vos progrès. Prix : 7,99 € (port 1,80 € pour la France)
« Ce petit livre est FANTASTIQUE ! » (Alain L)
« Félicitations pour votre guide : après 1 an d’utilisation, des progrès fabuleux en compét et un 1er PODIUM. » (Laurent J)
Suivez-nous
sur :
   Google+  
Etat des cols



Partenaires |   | Mentions légales | CGV | Plan de site