Sport Passion   -  Comparatifs, tests, avis, conseils et entraînement du sportif

Test Suunto 9 Peak : élégante et ultra compacte pour l'outdoor et le triathlon

par Philippe Baudoin © reproduction interdite (publié le 27/05/2022)
Test de la Suunto 9 Peak, montre outdoor et triathlon

Une montre élégante, petite et plus complète que la Suunto 9 Baro

Nouveauté 2021, la Suunto 9 Peak est une montre sportive haut de gamme ultra fine, légère et compacte au design soigné et de grande qualité. Un chef d'œuvre de montre de sport selon Suunto. Elle reprend les caractéristiques et l'autonomie de l'excellente Suunto 9 Baro, avec son altimètre barométrique et un cardio au poignet, mais dans un format plus compact et avec un oxymètre de pouls et quelques fonctionnalités en plus. La montre se met à jour automatiquement et se recharge en 1 h. Idéale pour les sorties nature ou pour les sports exigeants, dont le triathlon, elle a tout pour séduire. Revue détaillée, test complet et avis.

Coros Vertix 2 en bref

Prix : 699 €
Poids : 89 g
Dimensions : 50,3 x 50,3 x 15,7 mm
Utilisation : 28 sports dont sports outdoor (randonnée, alpinisme, ski, etc.), trail/ultratrail, course à pied, triathlon, natation, cyclisme
Autonomie : 140h / 240h / 60j (GPS/Ultra/montre)
Les plus : qualité (titane, saphir), autonomie, fiabilité GPS, écran tactile, cartographie, lecteur MP3
Les moins : boîtier un peu volumineux, cartographie et navigation GPS perfectibles

Verdict : Une montre construite dans des matériaux de qualité et offrant une panoplie complète de fonctions pour le sport et l'outdoor. Son autonomie est gigantesque, son GPS ultraprécis et la cartographie mondiale préchargée et gratuite un atout indéniable. La navigation GPS et les détails fournis sur la cartographie sont encore perfectibles mais Coros travaillant activement à améliorer ses modèles, cela devrait évoluer rapidement. Ce modèle est à nos yeux une bonne alternative à la Garmin Fenix 7 même si celle-ci offre des fonctions de navigation plus puissantes et davantage de widgets et de fonctions connectées. A prix égal, la Vertix 2 offre le titane et le saphir en plus.

Acheter la Suunto 9 Peak

Marchand
Prix (à partir)
 
Bikeinn
468,99 €
Lepape
569,00 €
469,00 €
i-Run
569,00 €
469,00 €
Alltricks
569,00 €
469,00 €
Attention : si vous ne voyez pas certains liens, codes promos, boutons ou images, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité (AdBlocker) pour notre site

Liens rémunérés. Prix non contractuels. Veuillez consulter le site marchand.

soldes.jpg?a=4 Découvrez notre sélection des meilleures offres !
Soldes, c'est parti ! Découvrez notre sélection des meilleures promos actuelles. De bonnes affaires à saisir rapidement !
soldes.jpg?a=4
 
Découvrez notre sélection des meilleures offres !

A propos de ce test

Nous avons réalisé ce test de la Suunto 9 Peak à partir d'un modèle neuf que nous a prêté Suunto pendant 1 mois. Pour tous les tests ou revues détaillées que nous réalisons, nous ne touchons aucune rémunération du fabricant. Nous ne publions pas de contenu sponsorisé sur notre site. Notre objectif est d'offrir aux internautes des informations gratuites, neutres, fiables et utiles pour les aider dans le choix, l'achat et l'utilisation de matériel sportif (montres et appareils de fitness).

Aller directement à notre avis

Présentation de la Suunto 9 Peak : un chef d'œuvre de montre sportive

Les fonctions et l'autonomie de la Suunto 9 Baro dans une montre au design épuré et compact

Jolie montre bleue Suunto 9 Peak
La Suunto 9 Peak offre un design épuré et un format compact. 

Suunto est apprécié pour la qualité et la fiabilité de ses montres. Chaque modèle est fabriqué avec des matériaux de qualité et testé dans des conditions extrêmes. Les montres Suunto sont conçues pour durer. Les modèles Suunto 9 et Suunto 9 Baro, sorties en 2019, avaient fait fureur grâce à une autonomie record, un gestionnaire intelligent de batterie et un système ingénieux de correction de la trace GPS (FusedTrack) permettant d'espacer les enregistrements GPS sans trop affecter la précision des mesures. Bien qu'offrant un écran confortable, ces modèles souffrent d'un look un peu trop sportif et d'une taille imposante peu adaptée aux petits poignets et au port de la montre 24h/24. Suunto proposera en 2020 des modèles plus légers en titane.

La Suunto 9 Peak vient changer la donne. Suunto propose une montre haut de gamme disposant des caractéristiques de la Suunto 9 Baro mais offrant design épuré et un format compact. La montre est à la fois élégante, petit et fine, résistante et confortable à porter au poignet, que ce soit pendant le sport ou au quotidien. Selon le leader finlandais, c'est la montre la plus fine, la plus compacte et la plus robuste qu'il ait jamais conçue. Elle est 37 % plus fine que la Suunto 9 Baro (10,6 mm versus 16,8 mm) et ne pèse que 52 g en version titane. Sa petite taille (43 mm de diamètre, soit à peine plus qu'une Fenix 6S) la rend adaptée aux poignets fins (les femmes apprécieront) d'autant plus que sa forme épouse le poignet pour un confort optimal. Elle est si fine qu'elle ne s'accroche ni aux vêtements ni au sac à dos. Cela est non seulement important pour la pratique d'un sport mais aussi pour une utilisation au quotidien 24h/24 !

Un modèle durable conçu avec des matériaux de qualité

Ce nouveau modèle se veut haut de gamme, fiable et conçu avec des matériaux de haute qualité (verre de saphir, titane ou acier inoxydable brossé) pour durer. La montre est même réparable ! Suunto la décline en 4 coloris inspirés par la nature pour pouvoir l'assortir à ses tenues. Le bracelet a été revu pour être plus pratique : un ardillon métallique permet de fixer l'extrémité du bracelet pour un maintien parfait.

Un oxymètre de pouls, le rétroéclairage automatique et la mise à jour sans fil de la montre

Moniteur optique
La Peak est dotée d'un nouveau moniteur optique de fréquence cardiaque et d'un oxymètre

Côté technique, la Suunto 9 Peak reprend les caractéristiques de la Suunto 9 Baro mais avec un écran plus petit (1,2" au lieu de 1,4", soit 5 mm de diamètre en moins) et une définition de 240 x 240 pixels au lieu de 320 x 300. L'écran est tactile et en couleur. La montre bénéficie entre autres d'un nouveau cardiofréquencemètre plus précis, d'un altimètre barométrique, d'un thermomètre et, nouveauté, d'un oxymètre de pouls. Celui-ci évalue le taux d'oxygène sanguin pour en déduire l'acclimatation à l'altitude et aussi affiner l'analyse du sommeil. La montre est étanche à 100 m. Ce nouveau modèle dispose également d'un rétroéclairage ajustable en fonction de la luminosité et d'une mise à jour sans fil automatique de son logiciel (plus besoin d'un PC).

25 à 170 h d'autonomie et la recharge complète en seulement 1 h

Affichage gestionnaire de batterie
L'autonomie de la Peak atteint 25 h en mode GPS et jusqu'à 170 h en mode Tour

Ce modèle offre la même autonomie que la Suunto Baro (25 h en mode GPS et jusqu'à 170 h en mode économie d'énergie) et a l'avantage de pouvoir être rechargée en seulement 1 h (contre 4 h pour la Suunto 9 Baro).

De nouvelles fonctionnalités dont l'accès aux cartes de chaleur pour 60 activités

Côté fonctions sportives, on retrouve l'offre de la Suunto 9 (lire notre revue détaillée) dont l'estimation de la VO2max, l'évaluation de la récupération, la programmation d'entraînements dont le fractionné, avec, en plus, l'exploitation des données de l'oxymètre pour évaluer l'acclimatation à l'altitude. Ce modèle bénéficie également de nouvelles fonctions qui seront intégrées plus tard à la Suunto 9, comme le coureur fantôme (ghost runner) permettant de se mesurer à soi-même ou à un autre coureur.

La montre offre une navigation GPS avancée avec affichage de la trace GPS, suivi d'itinéraire, guidage virage après virage et données d'altitude (vitesse ascensionnelle, dénivelé, etc.). Les capteurs ABC permettent de s'orienter et les fonctions météo affichent les prévisions sur plusieurs jours, alertent l'utilisateur des risques d'orage et affichent les heures de lever et de coucher du soleil. Ce nouveau modèle permet d'accéder aux cartes de fréquentation spécifiques des utilisateurs Suunto (cartes de chaleur) et aux points de départ populaires pour plus de 60 sports. Suunto ajoute une nouvelle fonction, Snap to route, permettant de coller le tracé GPS à celui de l'itinéraire suivi afin d'obtenir une meilleure précision des données qui en dépendent (allure, distance, etc.)

La montre offre également les nouvelles fonctions SuuntoPlus qui avaient été ajoutées à la Suunto 9 fin 2020 (informations sur la météo, statistiques sur les ascensions, résumés des données pour les trajets en boucle, données de sprint, navigation à l'azimut, accès aux parcours populaires, etc.). Elle propose les notifications de Smartphone (appels, mails, SMS) et est compatible avec les principales applications (Strava, TrainingPeaks, etc.)

A qui s'adresse la Suunto 9 Peak ?

Trailer portant une Suunto 9 Peak
La Suunto 9 peak convient pour tous les sports, en particulier les sports d'aventure, de plein air, le trail, le triathlon

La Suunto 9 Peak est une montre multisports conçue pour être portée au quotidien, 24h/24, en plus du sport et de la compétition. Elle est parfaite pour les sorties de plein air, l'aventure, les sports extrêmes mais convient aussi parfaitement pour tous les sports d'endurance, les sorties en montagne (randonnée, trail, trekking, ski), l'escalade, l'alpinisme. Comparée à la Suunto 9, elle a l'avantage d'être plus légère et plus fine, donc plus confortable, en particulier pour le triathlon, la natation, l'escalade, la randonnée où elle doit se faire discrète et ne pas gêner les mouvements. Idéale pour les femmes sportives aux poignets fins, elle estégalement plus jolie pour une utilisation au quotidien, en ville ou au travail.

Aller directement à notre avis

Fiche technique

Poids
52 g (titane) ou 62 g (acier)
Dimensions
43 x 43 x 10,6 mm
Ecran
Couleur, tactile, 240 x 240 px
Autonomie
25 h en mode GPS, jusqu'à 170 h en mode éco, 7 jours en mode montre avec suivi 24h/24
GPS
GPS, GLONASS, Galileo, QZSS, Beidu
Vraie multisports (triathlon, etc.)
Oui
Activités recommandées
Outdoor, aventure, exploration, triathlon, trail, course à pied, vélo, ski. 80 profils disponibles.
Connectivité
iPhone, Android, PC. Transfert de données sans fil Bluetooth Smart
Cardio-fréquencemètre
Oui, optique au poignet et/ou ceinture
Cartes topographiques
-
Lecteur de musique
-
Système de paiement
-
Téléphonie / 4G
-
Altimètre barométrique
Oui
Baromètre
Oui
Boussole
Oui, numérique
Thermomètre
Oui
Météo
Oui
Etanche
100 m
Autre
Trace petit poucet, navigation GPS avec suivi d'itinéraire et guidage, VO2max, stress, niveau de forme, récupération, recharge en 1 h, mise à jour sans fil, snap route
Autres modèles
Suunto 9 Baro (running, trail et triathlon)
Suunto 5 (running, natation, cyclisme, triathlon)
Suunto 9 Peak : un design soigné et de qualité pour cette montre haut de gamme ultrafine, légère et comfortable. Elle reprend les fonctions de la Suunto 9 Baro avec un oxymètre en plus et de nouvelles fonctions.

Suunto 9 Baro et Suunto 9 Peak comparées : les différences et les nouveautés

La nouvelle Suunto 9 Peak reprend quasiment l'ensemble des fonctionnalités de la Suunto 9 Baro. Elle bénéficie d'un oxymètre de pouls en plus et de quelques fonctions supplémentaires ainsi que de nouveaux composants. Pour une description détaillée des différences et nos conseils pour choisir entre les 2, consultez notre Comparatif Suunto 9 vs Suunto 9 Baro vs Suunto 9 Peak.

Voici résumées les principales différences entre Suunto 9 Baro et Suunto 9 Peak :

  • Un look amélioré et un format compact : un design beaucoup plus élégant et compact. La montre est plus petite (43 mm de diamètre contre 50 mm), nettement plus fine (10,6 mm contre 16,8 mm) et plus légère (36% de poids en moins).
  • Le boîtier en partie métallique au lieu de polyamide renforcé uniquement
  • Un bracelet amélioré avec un ergot métallique pour une fermeture plus pratique
  • Un oxymètre de pouls pour l'évaluation du taux d'oxygène dans le sang et de l'acclimatation à l'altitude
  • Un nouveau capteur optique de fréquence cardiaque au poignet
  • Un écran plus petit, 240 x 240 px (contre 320 x 300 pour la Suunto 9 Baro)
  • Lé rétroéclairage ajustable automatiquement selon la luminosité. La montre s'allume aussi quand on tourne le poignet.
  • La mise à jour logicielle sans fil : plus besoin de connecter la montre à un PC, elle se met à jour automatiquement sans fil via le Bluetooth
  • La recharge en 1 h au lieu de 4 h et un système de recharge plus pratique
  • Une analyse du sommeil améliorée grâce à l'analyse du taux d'oxygène sanguin et la détection des phases de sommeil profond
  • De nouvelles fonctionnalités dont bénéficiera aussi la Suunto 9 : coureur fantôme, accès aux cartes de chaleur pour 60 activités.
  • Une nouvelle fonction Snap to route permettant d'afficher une trace GPS "parfaite" et ainsi d'obtenir des statistiques plus précises (vitesse, distance, etc.).

 

A lire aussi :Comparaison Suunto 9 vs Suunto 9 Baro vs Suunto 9 Peak : les différences, laquelle choisir ?

Aller directement à notre avis

Test complet et revue détaillée de la Suunto 9 Peak : prise en main, design et caractéristiques

Mise en route

Pour exploiter les données enregistrées par votre Suunto 5 Peak, vous devrez l'appairer à un Smartphone. La mise en route est facile et rapide et bien expliquée dans le guide de démarrage livré avec la montre. Il suffit de la recharger via la pince USB fournie puis de l'allumer par un appui long sur le bouton en haut à droite. On renseigne ensuite quelques paramètres (langue, sexe, année de naissance, poids, activation ou non des entraînements adaptatifs et objectif visé).

Si l'on est un nouvel utilisateur Suunto, il faudra télécharger et installer l'application Suunto sur son Smartphone. Pour cela, on scanne le QR code fourni dans le guide de démarrage rapide et on suit les instructions. L'application s'ouvre et propose d'appairer le téléphone à la montre. Pour cela, elle fournit un code de confirmation à entrer sur la montre. L'appairage s'effectue immédiatement et tout est prêt pour commencer l'entraînement !

En cas de souci, on peut contacter l'assistance Suunto (attention, le lien fourni dans le guide de démarrage est incorrect).

test Suunto 5 peak

 

Prise en main

Afin de faciliter sa prise en main, la montre, dès son démarrage, propose de faire un tour rapide de son menu principal et de ses boutons. On sait ainsi rapidement comment l'utiliser sans avoir à consulter la documentation.

La 5 Peak offre 5 boutons et un fonctionnement qui peut sembler un peu compliqué au départ mais qui devient vite simple, d'autant plus que la montre indique les actions possibles par de petites flèches.

Sur le côté droit du boîtier, on trouve 3 boutons. Le bouton du haut sert à choisir et lancer une activité, consulter le journal ou encore ajuster les paramètres. Le bouton du milieu sert à valider ou, par un appui long (raccourci), à afficher les options de réglages. Le bouton du bas sert à afficher les données de suivi d'activité (cœur, stress, pas, entraînement réalisé, sommeil, niveau de forme). Les boutons du haut et du bas servent également à faire défiler les menus.

Sur le côté gauche du boîtier, on trouve 2 boutons. Celui du haut permet de faire défiler les différentes vues possibles pour l'affichage en cours. Celui du bas sert à revenir en arrière.

On peut verrouiller les boutons de la montre pendant le sport via un raccourci.

Les boutons sont sensibles et agréables à utiliser mais la latence de l'affichage (1 à 2 secondes pour voir le prochain écran s'afficher) donne parfois l'impression que l'on n'a pas appuyé assez fort. Dommage également que les menus ne bouclent pas : quand on arrive à la fin d'un long menu, on aimerait que l'itération suivante nous ramène au premier élément du menu. Ce n'est pas le cas. Il faut revenir en sens inverse et cela peut être long du fait des temps de latence.

Suunto propose une douzaine de cadrans (watchfaces) au design réussi et dont on peut choisir la couleur.

L'application, synchronisée automatiquement avec la montre lorsqu'on la met en route, offre un affichage convivial et très bien fait des différentes données avec une analyse complètes étayée de graphes, la possibilité de créer des itinéraires à charger dans la montre et l'accès à une aide en ligne. Nous détaillons tout cela plus loin dans l'article.

Le design et caractéristiques techniques

Le plus gros changement apporté à ce nouveau modèle est son design totalement revu avec un format compact, léger et très élégant. Comme l'explique Suunto, la Suunto 9 Peak est la montre la plus fine, la plus compacte et la plus robuste jamais conçue.

montre au poignet

C'est d'abord son nouveau look qui frappe avec un design épuré et élégant. La lunette, les boutons et le boîtier tout en métal lui donne fière allure. La forme du boîtier a également été étudiée pour épouser au mieux le poignet et améliorer le confort. Voilà une montre que l'on aimera porter au quotidien. D'autant plus qu'elle est compacte et ultrafine, contrairement à la Suunto 9 volumineuse et tout en plastique. Suunto a voulu proposer une montre qui soit confortable à porter au quotidien mais aussi qui se fasse la plus discrète possible pendant le sport. Le boîtier fin devrait moins gêner les mouvements et moins s'accrocher au sac à dos ou à la manche d'une veste.

La Peak offre en effet un boîtier relativement petit de 43 mm de diamètre, soit à peine plus que celui de la Fenix 6S (le petit modèle de Fenix) ou de la Forerunner 245 (42 mm). Elle est adaptée aux poignets fins. C'est l'une des raisons pour laquelle nous l'avons ajoutée à notre comparatif des meilleures montres sportives pour femmes. Son écran tactile couleur offre une définition de 240 x 240 pixels (contre 320 x 300 pour la Suunto 9), soit l'équivalent d'une Forerunner ou d'une Fenix 6S.

Vue de face de la Suunto 9 Peak
Avec 10,6 mm d'épaisseur, ce modèle figure parmi les montres sportives les plus fines

Côté finesse, elle ne fait que 10,6 mm d'épaisseur, soit un gain de 37 % par rapport à la Suunto 9 Baro. On est loin de l'épaisseur des montres concurrentes : 13 à 14 mm pour la Garmin Fenix 6S, la Garmin Forerunner 945, la Polar Vantage V2, la Polar Grit X ou encore 15,6 mm pour la Coros Vertix ! Même la plus fine des montres sportives Garmin, la Forerunner 45, est plus épaisse (11,4 mm) !

Le poids de la montre a également été nettement revu à la baisse, malgré la présence de métal : 52 g seulement pour la version en titane et 62 g pour la version en acier inoxydable (contre 72 g et 81 g respectivement pour la Suunto 9 Baro, versions titane et acier). C'est mieux que la Fenix 6S (58 g) et à peine moins bien que la Forerunner 945 pourtant tout en plastique (50 g).

La Peak est fabriquée avec des matériaux robustes et de haute qualité : verre de saphir inrayable, acier inoxydable ou titane de grade 5. Chaque composant peut être retiré de la montre et remplacé en cas de panne. Bravo Suunto pour la conception impeccable de cette montre !

Ce nouveau modèle bénéficie d'un rétroéclairage automatique. Plus besoin de presser un bouton pour rallumer l'écran. Un simple mouvement du poignet suffit désormais. Par ailleurs, la luminosité s'ajuste en fonction de la lumière ambiante.

Enfin, la montre, proposée en 2 styles différents et 4 coloris inspirés par la nature, offre un nouveau bracelet équipé d'un ardillon pour une fermeture efficace et pratique du bracelet.

L'écran : tactile et protégé par un verre de saphir

Côté technique, la Suunto 9 Peak reprend les caractéristiques de la Suunto 9 Baro mais avec un écran plus petit (1,2" au lieu de 1,4", soit 5 mm de diamètre en moins) et une définition de 240 x 240 pixels au lieu de 320 x 300. L'écran est tactile et en couleur.

Les capteurs : un oxymètre de pouls en plus et un nouveau cardio

Affichage SpO2

En termes de capteurs, la Peak est équipée d'un nouveau moniteur de fréquence cardiaque au poignet incluant le fameux oxymètre de pouls utilisé pour la mesure du taux d'oxygène dans le sang (SpO2). Celui-ci sert à évaluer l'acclimatation à l'altitude, un détail intéressant pour les fans d'alpinisme, d'escalade, voire de trail ou de randonnée. La mesure est également utilisée pour affiner le suivi du sommeil.

On retrouve également tous les capteurs de la Suunto 9 Baro, dont l'altimètre barométrique à calibrage automatique ou manuel.

Test du GPS et "snap to route" pour des mesures ultraprécises

Snap to route : une trace quasi parfaite !

La 9 Peak propose Snap to route, une nouvelle fonction utile pour les sportifs qui recherchent une précision GPS parfaite. Disponible également sur la Suunto 9 Baro, elle permet d'obtenir des mesures ultraprécises de la distance parcourue et de l'allure. Cette fonction est particulièrement utile dans les compétitions ou le trajet suivi et la distance parcourue sont connus d'avance, le marathon par exemple. Avec Snap to Route, on sait exactement combien on a couru et à quelle allure. On évite aussi les mauvaises surprises du genre une arrivée située 500 mètres plus loin que celle indiquée par la montre !

L'idée de Snap to route est de profiter des données déjà connues du parcours (trace GPS) et de les utiliser pour en déduire les autres données : distance parcourue et allure. Pour cela, la fonction essaye de faire coller l'itinéraire suivi à la trace enregistrée. Bien sûr, cela nécessite de suivre un itinéraire programmé et de ne pas s'en écarter. A défaut, la montre va détecter un écart de trajectoire et arrêter la fonction jusqu'au retour à l'itinéraire programmé.

Snap to route est une fonction intéressante pour la compétition mais aussi pour les sorties dans les milieux où le GPS passe mal, en ville par exemple. En programmant d'avance son itinéraire, on pourra obtenir une trace parfaite et ainsi une évaluation précise de l'allure en tout point.

Test du GPS

Nous avons testé le GPS de la Suunto 9 Peak en ville, village et forêt dans des conditions de réception GPS parfois très faibles. Les résultats sont plutôt bons même si la trace enregistrée a tendance à s'écarter parfois de quelques mètres du trajet suivi, y compris dans les endroits où le GPS passe bien. On peut le voir sur les photos ci-dessous (tracé jaune). Globalement, la distance totale enregistrée est bonne.

En ville, dans les ruelles serrées d'un petit village tout en pierres, la Suunto 9 Peak peine un peu selon les endroits, affichant parfois de grosses déviations. Mais globalement, elle tire bien son épingle du jeu avec son GPS mono fréquence comparé au GPS double fréquence de la Vertix 2 et de la Fenix 7.

Test du GPS de la Suunto 9 Peak en ville
Suunto9 PeakCoros Vertix 2Garmin Fenix7
Sur cette portion du trajet, nous longions la route à gauche progressant du bas vers le haut. La trace s'écarte parfois à droite de quelques mètres mais reste globalement bonne (cliquez pour agrandir)
Test du GPS de la Suunto 9 Peak en ville
Suunto9 PeakCoros Vertix 2Garmin Fenix7
Ici, les tournants sont un peu coupés mais la Vertix 2 et la Fenix 7 ne font pas mieux (cliquez pour agrandir)
Test du GPS de la Suunto 9 Peak en ville
Suunto 9 PeakCoros Vertix 2Garmin Fenix7
La trace enregistrée a ici encore tendance à être un peu décalée sur la droite avec quelques écarts plus marqués ici et là.

 

Test du GPS de la Suunto 9 Peak en ville
Suunto 9 PeakCoros Vertix 2Garmin Fenix7Parcours réel
Dans les ruelles étroites et bordées de maisons hautes du village, la 9 Peak s'en sort assez bien avec, à gauche, une trace assez lisse mais décalée. Il semble que les capteurs internes de la montre sont bien utilisés ici pour extrapoler les données manquantes du GPS.

En forêt, le GPS fonctionne bien avec une trace fidèle à l'itinéraire emprunté et, encore ici, légèrement à droite du chemin emprunté (nous venions de la droite) et quelques déviations occasionnelles. Nous préférons montrer ici la photo satellite plutôt que la carte OpenStreetMap, plus lisible mais légèrement erronée.

Test du GPS de la Suunto 9 Peak en forêt
Suunto 9 PeakGarmin Fenix7
Test du GPS en forêt : la trace est située légèrement à droite du chemin suivi avec quelques écarts plus marqués parfois

 

Test du GPS de la Suunto 9 Peak en forêt
Suunto 9 PeakGarmin Fenix7
Test du GPS en forêt : sur cette portion, la trace de la Suunto 9 Peak est meilleure que celle de la Fenix 7 Sapphire avec un tracé quasi parfait (cliquez pour agrandir)

Test du GPS en mode Endurance de batterie : un tracé impressionnant, notamment avec FusedTrack

Le mode Endurance de batterie permet de multiplier par 2 l'autonomie de la 9 Peak (50h au lieu de 25h en mode Performance). Ce mode un peu dégradé enregistre moins de positions GPS. Suunto annonce sur son site que la montre enregistre une position GPS toutes les 60 secondes. Dans nos tests, nous avons constaté 1 enregistrement toutes les 10 secondes. Pour certains profils sportifs (trail, course à pied), FusedTrack ajoute de la précision en extrapolant les points GPS manquant grâce aux capteurs de la montre.

La trace obtenue en mode Endurance en utilisant le GPS+QZSS+GALILEO a été très bonne lors de nos tests (randonnée/marche), voire meilleure que celle obtenue en mode Performance (1 enregistrement par seconde) avec le GPS+QZSS (que l'on peut considérer comme le GPS seul puisque QZSS n'est pas disponible en France). Cela confirme l'importance du multi-GNSS pour une précision accrue.

Test du GPS en mode Endurance
Mode Endurance avec GPS/QZSS/GALILEOMode Performance avec GPS/QZSSMode Performance avec GPS/QZSS/GALILEO
La trace obtenue en mode endurance avec le GPS
Test du GPS en mode Endurance
Mode Endurance avec GPS/QZSS/GALILEOMode Performance avec GPS/QZSSMode Performance avec GPS/QZSS/GALILEO
Galileo est excellente sur ce tracé en ville, meilleure que celle obtenue en mode Performance avec le GPS seul

Avec FusedTrack, la trace est vraiment très bonne en mode Endurance de batterie comme on peut le constater sur ces 2 photos où nous avions sélectionné le profil Trail. On peut voir le passage d'un trottoir à l'autre avec un alignement des traces de la 9 Peak et de la Fenix 7 (photo de gauche). Dans les ruelles serrées du village où le GPS ne passe quasiment pas, la 9 Peak offre une trace plutôt remarquable sur le trajet de droite (rue du Maréchal Foch puis rue du Badier) et la première partie du trajet de gauche (en bas). Elle est ensuite perdue après l'église et FusedTrack ne semble plus fonctionner correctement.

 Test du GPS avec FusedTrack
Suunto 9 PeakFenix 7S Sapphire Solar
Test du mode Endurance de batterie avec FusedTrack : une trace plutôt bonne avec le changement de trottoir au milieu de la photo et une trace collée à celle de la Fenix 7
Test du GPS avec FusedTrack
Dans les ruelles étroites du village, la 9 Peak affiche un beau tracé mais décroche sur la fin (en haut à gauche)

 

Test du GPS à l'arrêt

test GPS au repos
Contrairement aux 2 autres montres testées, la Vertix 2 n'affiche aucun déplacement pendant les pauses

Pendant les pauses, le GPS de la Suunto 9 Peak continue à afficher une distance comme si la montre était en mouvement (graphe ci-contre). Après 8 minutes de pause, elle affichait 40 mètres parcourus. La Fenix 7S et son double-fréquence fait moins bien avec 70 mètres parcourus ! Seule la Vertix 2 semble détecter la pause et n'affiche aucune distance.

 

 

En conclusion, le GPS de la Suunto 9 Peak est précis avec une distance totale fiable malgré une trace qui a tendance à se situer légèrement à droite du trajet suivi et qui affiche parfois quelques écarts plus importantse. La meilleure précision est obtenue en combinant le GPS et GALILEO. Etonnamment, la trace en mode Endurance de batterie (50 h d'autonomie au lieu de 25h) est précise, plus précise parfois que celle obtenue avec le mode Performance de batterie utilisant le GPS seul et encore plus précise quand FusedTrack est utilisé.

Test de l'altimètre barométrique : excellent

Comme toutes les bonnes montres d'outdoor, la Suunto 9 Peak est équipée d'un altimètre barométrique, beaucoup plus précis que le GPS pour évaluer l'altitude et déduire le dénivelé accumulé. L'altimètre barométrique déduit l'altitude de la pression atmosphérique. Pour des mesures fiables, il doit être étalonné au départ voire en cours de parcours si la pression atmosphérique est variable. Suunto propose un étalonnage manuel (idéal si l'on connaît l'altitude exact du lieu où l'on fait l'étalonnage, par exemple grâce à une carte affichant les courbes de niveau) ou automatique (le GPS est alors utilisé).

Nos tests montrent que l'altimètre de la Suunto 9 Peak est très précis avec des mesures quasiment identiques au mètre près aux mesures de la Fenix 7S Sapphire Solar, elle aussi équipée d'un altimètre barométrique. On le peut constater sur le graphe ci-dessous. Vers la fin du parcours, la 9 Peak affiche un écart de 5 mètres avec la Fenix 7, probablement suit à un étalonnage automatique (nous avions désactivé l'étalonnage automatique de la Fenix 7 pour ce test). En réalité, l'altitude à cet endroit se situe entre les mesures affichées par les 2 montres.

L'étalonnage automatique est délicat sachant que l'altitude GPS est beaucoup moins précise que le GPS. La montre ne doit l'exécuter que si la pression atmosphérique varie suffisamment pour le justifier et uniquement quand la réception GPS est excellente. La Suunto 9 Peak gère particulièrement bien cet étalonnage avec un résultat plutôt impressionnant.

Concernant les calculs de dénivelé, les 2 montres affichent des résultats proches avec des écarts de quelques mètres sur un dénivelé de 100 à 200 mètres.

test altimetre
Suunto 9 PeakGarmin Fenix 7
Altitude relevée lors d'une sortie à moyenne altitude en forêt : une grande précision des mesures pour les 2 montres testées. Au km 3, la 9 Peak semble réaliser un étalonnage et s'écarte légèrement de l'altitude mesurée par la Fenix 7 (plus juste ici)
##CODE##

Nous avons également comparé les altitudes mesurées dans les modes de batterie Performance et Endurance avec différents GNSS. La montre n'avait pas étalonnée au départ pour l'un des parcours (courbe orange) mais s'est parfaitement réalignée après 50 mètre de parcours. Les mesures restent précises avec un léger décalage probablement lié aux étalonnages automatiques et des mesures GPS moins précises que celle du baromètre. Le résultat final est excellent ! Les mesures de dénivelé restent parfaites avec des variations minimes comparées aux mesures effectuées en mode performance de batterie.

Notez les mesures en escalier en mode Endurance de batterie (courbe bleue). La 9 Peak enregistre en effet moins de données pour économiser la batterie. C'est surtout les mesures GPS qui consomment de la batterie et non celles de l'altimètre mais techniquement, il est compliqué de dissocier les 2 mesures dans les graphes où la distance est utilisée en abscisse. L'algorithme de la Suunto 9 Peak semble enregistrer des points toutes les 10 secondes en mode Endurance quand nous nous attendions à 1 mesure toutes les 60 secondes !

test altimetre
Mode Performance avec GPS-QZSS-GALILEOMode Endurance avec GPS-QZSS-GALILEO
Altitude relevée lors d'une sortie à moyenne altitude dans différents modes GPS et modes de batterie. Le type de GNSS n'est pas censé altérer les mesures sauf lors des étalonnages automatiques
##CODE##
En conclusion, l'altimètre barométrique de la Suunto 9 Peak affiche une excellente précision et une gestion parfaite de l'étalonnage automatique. La précision des données n'est pas altérée

Au final, les mesures sont fiable. 2 offre une grande précision des mesures dans les endroits où le GPS passe bien mais des erreurs récurrentes là où le signal est faible. Cela semble lié à de nombreux étalonnages automatiques affectant la qualité des mesures, l'altitude GPS étant utilisée pour le calibrage. Normalement, l'étalonnage ne devrait être réalisé que si la réception GPS est excellente et uniquement quand la pression atmosphérique varie. On ne peut hélas pas désactiver cette fonction sur la Vertix 2. C'est dommage car la mesure du dénivelé est impactée avec, au final, un altimètre barométrique de qualité qui se comporte comme un altimètre GPS.

Test de l'autonomie et de FusedTrack™

Malgré son format compact, la Suunto Peak offre la même autonomie que la Suunto 9 Baro (une autonomie record alors à l'époque de sa sortie en 2019), 25 h en mode GPS et jusqu'à 170 h en mode économie de batterie. Elle bénéficie en plus d'une recharge ultra rapide. Il ne faut qu'une heure pour la recharger complètement, soit 4 fois moins que la Suunto 9 Baro ! C'est vraiment un point appréciable, surtout quand on oublie de recharger sa montre avant une sortie. Il suffit de la brancher un peu avant de partir ou de la laisser se recharger le temps du trajet en voiture pour se rendre au point de départ. Elle se recharge en la posant simplement sur un support muni de 2 ergots métalliques en contact avec le boîtier.

trace GPS versus trace réelle
Illustation : le tracé imprécis (en jaune) est corrigé (en rose) par FusedTrack en combinant les données du GPS avec celles des autres capteurs de la montre

La grande autonomie de la Suunto 9 avait été l'intérêt principal du modèle lors de sa sortie en 2019. Suunto proposait 25 h en mode GPS (enregistrement toutes les secondes) extensibles à 50 h sans trop impacter la fiabilité des données grâce à FusedTrack™ et un gestionnaire intelligent de batterie.

FusedTrack est un algorithme qui combine les données du GPS avec celles des autres capteurs de la montre (accéléromètre, gyroscope, compas) afin d'extrapoler la trace GPS et donc la distance réellement parcourue. Ceci permet d'espacer les enregistrements GPS pour économiser la batterie (le GPS étant l'un des principaux composants gourmands en énergie) sans trop impacter la fiabilité des données. FusedTrack présente également un intérêt dans les zones où le signal GPS est faible : le parcours peut être extrapolé lorsque le GPS ne passe plus.

Le gestionnaire intelligent de batterie affiche la durée estimée restante de batterie et permet de passer d'un mode de batterie à l'autre en cours de route pour prolonger la durée d'autonomie selon les besoins. Pour ne pas trop impacter la fréquence d'enregistrement, chaque mode est programmé pour désactiver certains capteurs et/ou fonctions afin de minimiser la consommation électrique (voir le schéma ci-dessous).

Modes de batterie
Modes de batterie - Cliquer pour agrandir

La montre propose 4 modes de batterie utilisant chacun une fréquence d'enregistrement différente et jouant sur la désactivation de certaines fonctions et capteurs pour prolonger l'autonomie :

  • Le mode Performance : 1 relevé par seconde, autonomie de 25 h
  • Le mode Endurance : 1 relevé toutes les minutes, autonomie de 50 h
  • Le mode Ultra : 1 relevé toutes les 2 minutes et capteur cardio désactivé, autonomie de 120 h
  • Le mode Tour : 1 relevé toutes les heures et capteur cardio désactivé, autonomie de 170 h

Il est également possible de définir des modes personnalisés.

Les fonctionnalités

La montre hérite de toutes les fonctions de la Suunto 9 dont vous trouverez une description complète dans notre revue détaillée de la Suunto 9.

Graphe de reosurces disponibles

Très brièvement, elle offre plus de 80 profils sportifs, dont le triathlon (c'est une vraie multisports) avec des outils et des mesures physiologiques pour s'entraîner (programmation d'entraînements, fractionné, VO2max, informations sur la récupération, niveau de stress et plus). Elle propose également SuuntoPlus, un ensemble d'outils pratiques, utiles pour certains sports, rassemblés en un menu unique, une sorte de boîte à outils.

Ses fonctions outdoor sont très riches : elle embarque tout ce qu'il faut pour se repérer et s'orienter avec des outils complets (boussole, thermomètre, baromètre, altimètre), une navigation GPS avancée (lire plus bas), des fonctions météo, des informations complètes sur les ascensions (altitude, dénivelé, vitesse ascensionnelle).

Elle fait également le suivi de l'activité quotidienne dont une analyse détaillée du sommeil encore plus complète sur ce nouveau modèle.

Etanche à 100 m, elle peut être utilisée pour la natation et la plongée en apnée en eau peu profonde.

Parmi les nouveautés ajoutées à la Suunto 9 Peak, on trouve un nouvel écran affichant des statistiques sur les entraînements réalisés dans la semaine.

SuuntoPlus (voir notre descriptif dans la revue de la Suunto 9) s'enrichit également d'un nouvel outil, Ghost Runner (coureur fantôme) permettant de courir contre un partenaire virtuel. C'est un peu le Virtual Racer de Garmin. L'idée est d'améliorer sa cadence de course ou tout simplement de se motiver en s'amusant. La Suunto 9 bénéficiera prochainement de cette nouveauté.

Grâce à son oxymètre, la montre peut maintenant évaluer l'acclimatation à l'altitude. On pourra donc savoir comment le corps réagit en fonction des ascensions mais aussi adapter son rythme pour ne pas se mettre en danger dans les sorties de haute altitude (alpinisme ou escalade par exemple).

Retrouvez les fonctionnalités de base de la Suunto 9 Baro et Suunto 9 Peak détaillées dans notre revue détaillée de la Suunto 9.

La navigation GPS

Les montres Suunto offrent des outils complets pour s'orienter ou retrouver son chemin si l'on se perd. La Suunto 9 Peak, en plus d'afficher la trace GPS sur son écran (trace Petit Poucet), bénéficie d'une navigation GPS avancée permettant de revenir sur ses pas en suivant la trace en sens inverse, de revenir au point de départ à vol d'oiseau, de naviguer vers des points d'intérêts préalablement enregistrés.

On peut également suivre un itinéraire préalablement chargé dans la montre (itinéraire déjà effectué ou nouvel itinéraire créé et chargé sur la montre). La Peak propose des instructions de guidage virage après virage (comme chez Garmin), indiquant à quel moment il faut tourner. La trace GPS seule n'est en effet pas assez précise pour savoir quand exactement changer de direction, sauf si l'on suit un chemin bien tracé.

L'application Suunto permet de créer un itinéraire ou encore de choisir un itinéraire parmi les nombreux parcours déjà fréquentés par la communauté Suunto et dessinés sur des cartes dites de chaleur ou de fréquentation spécifiques. Suunto propose ces cartes pour une soixantaine d'activités sportives, dont la course à pied, le vélo, la randonnée. On peut ainsi partir en vacances et trouver un parcours même sans connaître la région. Les points de départ sont également disponibles. Il n'y a plus qu'à charger le parcours, se rendre sur place et suivre la trace.

Navigation GPS
Les outils de navigation GPS sont complets : affichage de la trace, suivi d'itinéraire avec guidage virage après virage, retour au départ notamment

Une nouvelle fonction "Snap to route" pour des données ultra précises de distance et d'allure

Suunto propose une nouvelle fonction, Snap to route, dont le but est d'offrir des mesures d'allure et de vitesse plus fiables, notamment là où le signal GPS passe mal. Cette fonction ne fonctionne que dans le cas où l'on suit un itinéraire programmé.

Le principe est simple. L'allure (ou la vitesse) et la distance mesurées peuvent énormément varier selon la précision de la trace GPS enregistrée. Si le signal GPS est faible, en ville ou en forêt par exemple, certaines mesures peuvent faire défaut (la montre enregistre moins de points que prévu). Les écarts entre les valeurs calculées et les valeurs réelles peuvent alors être énormes (comme une pointe à 60 km/h lors d'une randonnée !). Ceci est bien dommage puisque la montre connaît à l'avance les données précises du parcours (à condition de bien le suivre !).

L'idée est donc de considérer le tracé du parcours enregistré plutôt que les données du terrain, et ainsi obtenir des données exactes de distance et d'allure. La montre va ainsi essayer de "coller" (snap) ou "mapper" la trace mesurée à celle enregistrée dans la montre.

Dans les faits, ce n'est pas aussi simple. Si le sportif quitte la trace, par exemple pour aller se restaurer, rejoindre un point de vue ou modifier un peu son trajet, il faut en tenir compte ! Suunto a donc conçu un algorithme prenant en compte les sorties de trace. Tant que l'utilisateur reste à l'intérieur d'une bande d'une centaine de mètres autour du circuit programmé, la montre considère qu'il suit exactement la trace programmée (les mini déviations sont donc ignorées). Mais dès qu'il franchit cette zone de 100 m, la Peak arrête de coller le parcours à la trace enregistrée et considère les vraies données du GPS. Il faut rentrer à nouveau dans le tracé, dans une bande de 20 mètres cette fois-ci, pour que la montre considère que le parcours initial a été réintégré.

Globalement, on obtient des mesures plutôt fiables. En contrepartie, on rate les petits écarts de tracé (limite des 100 mètres).

Les fonctions connectées

Comme la plupart des montres concurrentes, la Suunto 9 Peak permet de recevoir les notifications de Smartphone et de consulter ses appels entrants et messages (réseaux sociaux, SMS) directement sur la montre. On peut partager ses données essentielles (distance, calories, vitesse, etc.) avec d'autres membres de la communauté. L'application permet de se connecter aux principales plateformes sportives comme TrainingPeaks, Strava, Endomondo ou encore Relive.

Notre avis sur la Suunto 9 Peak

Suunto est une marque réputée pour la qualité et la fiabilité de ses montres. On ne se trompe pas en achetant une Suunto. C'est ensuite surtout une question de fonctionnalités recherchées, d'autonomie et de look.

Montre de qualité sur poignet

La grande autonomie et la précision des relevés GPS de la Suunto 9 ont fait son succès. Mais jusque-là, Suunto ne semblait guère se soucier du look sportif, de la taille volumineuse et du poids un peu élevé de ses montres. Mais avec la généralisation du suivi d'activité et l'effort de la concurrence pour proposer des montres de plus en plus compacte et confortables, il fallait qu'il revoie sa copie. C'est chose faite avec la nouvelle Suunto 9 Peak, la première « petite » montre du leader finlandais. Elle devrait attirer l'attention des personnes aux poignets de taille modeste, dont les femmes, et de toutes celles et ceux qui recherchent une montre élégante et confortable pouvant être portée au quotidien en plus du sport.

Suunto affiche ce nouveau modèle comme complémentaire à la Suunto 9. On choisit l'une ou l'autre des 2 montres en fonction de la taille premièrement : Suunto 9 si l'on recherche un écran large, facile à lire, Suunto 9 Peak si l'on recherche une petite montre.

La Suunto 9 Peak hérite de la qualité de la Suunto 9 avec un boîtier encore plus solide en métal, des éléments remplaçables en cas de panne (la montre est réparable). Le modèle a été conçu pour durer. Les conditions exigeantes dans lesquelles ont été réalisés les test sont garants de la qualité du produit.

Ce nouveau modèle nous a séduit pour sa taille et son design élégant sans compromis sur l'autonomie (elle reste identique à celle de la Suunto 9 Baro) et les capteurs. La Suunto 9 Peak est tout simplement une Suunto 9 Baro plus complète, plus jolie, plus confortable à porter, plus petite et mieux équipée. Elle est plus complète que sa grande sœur avec un oxymètre de pouls en plus et un nouveau capteur optique (à voir lors des tests s'il offre une précision plus grande que l'ancienne génération). La recharge 4 fois plus rapide de la batterie, la mise à jour logicielle sans fil et le rétroéclairage automatique sont également des atouts appréciables.

Suunto 9 Baro ou Suunto 9 Peak : laquelle choisir ?

Suunto 9 Peak et Suunto 9 Baro
Les 2 modèles de Suunto 9 côte à côte. A gauche, la nouvelle Suunto 9 Peak. A droite, la Suunto 9 Baro.

La Suunto 9 Peak ne vient pas en concurrence de la Suunto 9 Baro. Les sportifs pour qui la taille de l'écran est un critère de choix important choisiront la Suunto 9 Baro pour son affichage confortable. Le look plus sportif de la montre n'est pas non plus un souci si on ne la porte que pour le sport. Son prix inférieur à celui du nouveau modèle est un point à prendre en compte aussi. En revanche, pour les personnes aux poignets fins, la montre peut gêner les mouvements et plus facilement s'accrocher à la manche d'une veste ou au sac à dos.

On choisira la Suunto 9 Peak si l'on a des poignets petits ou moyens ou encore pour le look élégant, en particulier si l'on veut porter la montre au quotidien et dormir avec. Elle gênera moins les mouvements et se fera moins sentir au poignet. Contrairement à la Suunto 9, un peu mastodonte, celle-ci offre un look plus sympathique. Les nouveautés (recharge rapide, rétroéclairage automatique, mise à jour sans fil) la rendent plus pratique que l'autre modèle. Pour les fans de montagne, d'alpinisme, d'escalade, la nouvelle fonction évaluant l'acclimatation à l'altitude est un plus.

Consultez aussi notre Comparatif Suunto 9 vs Suunto 9 Baro vs Suunto 9 Peak.

 Suunto 9 BaroSuunto 9 Peak
Atouts
  • Ecran large et affichage confortable
  • Plus adaptée aux poignets larges
  • Moins chère
  • Compacte, fine et légère
  • Plus adaptée aux poignets fins
  • Plus adaptée à une utilisation au quotidien
  • N'accroche pas les vêtements, plus adaptée au sport et à la compétition
  • Plus élégante
  • Oxymètre de pouls en plus et fonctions associées
  • Recharge 4 fois plus rapide
Choisir entre la Suunto 9 Baro et la Suunto 9 Peak

Verdict

La Suunto 9 Peak est une montre très séduisante pour ses caractéristiques et son design. Elle hérite des atouts qui font le succès de la Suunto 9 Baro (robustesse, fiabilité, grande autonomie, fonctions avancées de navigation) et bénéficie en plus d'un nouveau capteur, de nouvelles fonctions et surtout d'un design complètement revu, compact, fin et beau. Pour être parfaite, il ne lui manque que quelques fonctions sportives et mesures physiologiques supplémentaires ainsi qu'un peu plus de fonctions intelligentes. Dans notre revue détaillée de la Suunto 9, nous avions vanté les atouts du modèle, soulignant toutefois l'inconvénient de sa taille imposante inadaptée aux petits poignets et à une utilisation au quotidien. La Suunto 9 Peak change la donne. Elle convient pour tous les sports incluant les sorties ultralongues, la compétition, le sport professionnel et peut, en plus, se porter au quotidien. Nous la recommandons !

Nous avons aimé
  • Le nouveau design élégant
  • La taille, la finesse et le confort du boîtier
  • La qualité de la montre et sa fiabilité
  • L'autonomie (25 h à 170 h) et la précision des mesures GPS
  • L'ajout de l'oxymètre de pouls et l'estimation de l'acclimatation à l'altitude
  • La recharge rapide en 1h
  • Le rétroéclairage automatique
  • La mise à jour sans fil de la montre
Nous avons moins aimé
  • Le prix un peu élevé
  • Les fonctions sportives qui pourraient être plus étayées
  • Des fonctions intelligentes toujours en retrait
  • L'absence de lecteur mp3

Prix et disponibilité

La Suunto 9 Peak est disponible en 2 styles et 4 coloris inspirés par la nature : Granite Blue Titanium et Birch White Titanium, en cristal de saphir et titane de grade 5, All Black et Moss Gray, en cristal de saphir et inox.

Elle est disponible en précommande sur le site de Suunto et dans les boutiques spécialisées. Bénéficiez, avec nos partenaires, de bons de réduction.

Acheter la Suunto 9 Peak

Marchand
Prix (à partir)
 
Bikeinn
468,99 €
Lepape
569,00 €
469,00 €
i-Run
569,00 €
469,00 €
Alltricks
569,00 €
469,00 €

 

Attention : si vous ne voyez pas certains liens, codes promos, boutons ou images, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité (AdBlocker) pour notre site

Acheter la Suunto 9 Baro

Marchand
Prix (à partir)
 
Bikeinn
599,00 €
348,99 €
Lepape
699,00 €
349,00 €
i-Run
599,00 €
349,00 €
Amazon
599,00 €
442,00 €
Alltricks
599,00 €
449,00 €
Attention : si vous ne voyez pas certains liens, codes promos, boutons ou images, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité (AdBlocker) pour notre site

Liens rémunérés. Prix non contractuels. Veuillez consulter le site marchand.

soldes.jpg?a=4 Découvrez notre sélection des meilleures offres !
Soldes, c'est parti ! Découvrez notre sélection des meilleures promos actuelles. De bonnes affaires à saisir rapidement !
soldes.jpg?a=4
 
Découvrez notre sélection des meilleures offres !
Philippe Baudoin
Reproduction interdite - Copyright © Sport Passion
Soyez averti de nos dernières publications et tests !
Suivez-nous sur :  
Ou recevez la newsletter hebdomadaire gratuite :

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Crédit photos : Adobe Stock. Cet article contient des liens commerciaux.