Sport Passion   -  Comparatifs, tests, avis, conseils et entraînement du sportif

Test de la Suunto 5 Peak : multisports et légère pour l'entraînement et l'outdoor

par Philippe Baudoin © reproduction interdite (publié le 15/04/2022)
Test et avis Suunto 5 Peak

Revue détaillée et test complet de la Suunto 5 Peak, une montre élégante offrant l'essentiel à un prix abordable

Nouveauté 2022, la Suunto 5 Peak est une montre GPS multisports compacte, ultralégère et élégante conçue pour l'entraînement sportif, les sorties de plein air et le bien-être. Elle offre plus de 80 profils sportifs, des fonctions pour le sport, la navigation GPS et une grande autonomie. Ses entraînements évolutifs permettent de s'entraîner s'en rien n'y connaître. Nous l'avons testée pendant 1 mois. Revue détaillée et avis.

Suunto 5 Peak en bref

Prix : 299 €
Poids : 39 g
Dimensions : 43 x 43 x 12,9 mm
Utilisation : 80 sports dont course à pied, triathlon, natation, cyclisme, sports d'outdoor
Autonomie : 20h / 40h / 10j (GPS/Ultra/montre)
Les plus : design élégant, ultralégère, grande autonomie, navigation GPS avancée, snap to route GPS, entraînements évolutifs
Les moins : écran un peu petit et peu lumineux, absence d'altimètre barométrique et de boussole

Verdict : une montre élégante, compacte, ultralégère et de grande autonomie, offrant plus de 80 profils sportifs, dont un profil triathlon, et toutes les fonctions utiles pour s'entraîner, naviguer et suivre sa santé. Dommage qu'elle n'embarque ni altimètre barométrique pour une meilleure précision en montagne, ni boussole pour un suivi d'itinéraire plus pratique. Avec son prix abordable et des fonctions complètes, dont des entraînements personnalisés, ce modèle devrait satisfaire la plupart des sportifs occasionnels à réguliers et des non sportifs qui recherchent une bonne montre pour suivre leur santé.

Acheter la Suunto 5 Peak

Marchand
Prix (à partir)
 
i-Run
249,00 €
249,00 €
Lepape
249,99 €
249,99 €
Amazon
299,00 €
Attention : si vous ne voyez pas certains liens, codes promos, boutons ou images, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité (AdBlocker) pour notre site

Liens rémunérés. Prix non contractuels. Veuillez consulter le site marchand.

A propos de ce test

Nous avons réalisé ce test de la Suunto 5 Peak à partir d'un modèle que nous a prêté Suunto pendant 1 mois. Pour tous les tests ou revues détaillées que nous réalisons, nous ne touchons aucune rémunération du fabricant. Nous ne publions pas de contenu sponsorisé sur notre site. Notre objectif est d'offrir aux internautes des informations gratuites, neutres, fiables et utiles pour les aider dans le choix, l'achat et l'utilisation de matériel sportif (montres et appareils de fitness).

Présentation de la Suunto 5 Peak

La Suunto 5 Peak est une montre de milieu de gamme située au-dessus de la Suunto 3, une montre de fitness, et en-dessous de la Suunto 7, une montre connectée sportive, et des modèles haut de gamme Suunto 9 Peak et Suunto 9 Baro. Pour une comparaison entre ces modèles, consultez notre comparatif de montres Suunto.

Cette nouvelle version est nettement plus légère, plus compacte mais aussi plus élégante que la Suunto 5, l'ancien modèle qu'elle remplace. Confortable au poignet et jolie, elle se porte aussi bien pendant le sport qu'au quotidien, en ville et au travail.

Elle s'adresse aux sportifs occasionnels à réguliers cherchant une montre simple d'utilisation, embarquant l'essentiel des outils pour le sport et les sorties de plein air tout en offrant un suivi complet de la santé et quelques fonctions connectées.

Multisports et polyvalente, elle offre plus de 80 profils sportifs, dont le triathlon. Elle offre tout ce qu'il faut pour s'entraîner et s'orienter : GPS multi-GNSS, cardiofréquencemètre au poignet, outils de navigation GPS dont suivi d'itinéraire et fonction snap to GPS, outils d'entraînement et mesures physiologiques (notamment VO2max, niveau de stress, niveau de récupération).

Test Suunto 5 Peak
La Suunto 5 Peak est une montre cardio-GPS élégante, compacte et ultralégère pour le sport et le suivi d'activité

Elle suit la santé au quotidien (niveau de stress, fréquence cardiaque, calories brûlées, qualité du sommeil) et encourage à bouger grâce à ses rappels intelligents pour s'entraîner. Car son atout, comparé à d'autres montres équivalentes, est de proposer des entraînements personnalisés évolutifs qui s'adaptent automatiquement en fonction des progrès réalisés et dont le but est d'aider à maintenir ou améliorer sa condition physique.

La Suunto 5 Peak est dotée d'un boîtier de 43 mm de diamètre, d'un écran couleur non tactile de 28 mm de 218 x 218 pixels de définition et d'un verre de montre en plastique (en verre sur l'ancien modèle).

Son autonomie de 20 h en mode GPS Performance (enregistrement toutes les secondes) lui permet d'être utilisée pour les sorties longues mais pas ultra-longues sauf si l'on utilise un mode de batterie plus économique (lire notre test plus bas). En comparaison, la Suunto 9 offre jusqu'à 25 h d'autonomie en mode Performance.

Suunto propose une interface très conviviale sur Smartphone pour afficher les données des sorties, analyser les performances, faire le suivi des activités quotidiennes ou créer des itinéraires à charger dans la montre.

Suunto 5 Peak
La Suunto 5 Peak est une montre élégante à porter pour le sport et au quotidien. Ses bracelets variés interchangeables sans outils permettent de l'assortir avec une tenue. Elle offre de bons outils pour le sport , les sorties d'outdoor et le suivi de la santé.

 

Pour quelle utilisation ?

La Suunto 5 Peak est une montre polyvalente. Elle convient pour la plupart des sports, y compris les épreuves enchaînant plusieurs activités, comme le triathlon. L'absence de baromètre et de boussole la rend toutefois moins intéressante pour les sports de montagne (trail, randonnée, ski de randonnée par exemple). Elle a l'avantage d'offrir l'essentiel dans un boîtier compact et élégant si bien qu'elle plaira à de nombreux sportifs occasionnels à réguliers qui recherchent une montre complète pour faire du sport et suivre leur activité au quotidien.

comparaison Suunto 5 Peak, Pace 2, Forerunner 245
La Suunto 5 Peak (à gauche) offre une taille similaire à celle de la Coros Pace 2 (au centre) et de la Garmin Forerunner 245
Aller directement à notre avis

Caractéristiques techniques

Poids
39 g
Dimensions
43 x 43 x 12,9 mm
Ecran
Couleur, non tactile, 218 x 218 px, 1,1" (28 mm)
Autonomie
20 h / 40 h / 100 h / 10 j
(Modes GPS / Ultra / Tour / montre+suivi)
GPS
GPS, QZSS, GLONASS, Galileo, Beidu
GPS double fréquence
-
Vraie multisports
Oui
Activités recommandées
80 profils sportifs dont course à pied, marche, triathlon, natation, vélo
Cardio-fréquencemètre
Oui, optique au poignet
Cartes topographiques
-
Connectivité
iPhone, Android. Transfert de données sans fil Bluetooth
Système de paiement
-

Lecteur de musique
-
Téléphonie / 4G
-
ECG
-
Navigation GPS
Oui
Altimètre barométrique
-
Boussole
-
Thermomètre
-
Météo
-
Etanche
3 ATM (30 m), natation
Autre
Fonctions sportives et mesures physiologiques, snap to route GPS, entraînements évolutifs, gestionnaire de batterie, bracelet interchangeable sans outils
Autres modèles
Suunto 7 (sportive et fonctions intelligentes)
Suunto 9 Baro (outdoor haut de gamme)
Suunto 9 Peak (outdoor haut de gamme, compacte et élégante)

Aller directement à notre avis

Test et revue détaillée de la Suunto 5 Peak

Mise en route

Pour exploiter les données enregistrées par votre Suunto 5 Peak, vous devrez l'appairer à un Smartphone. La mise en route est facile et rapide et bien expliquée dans le guide de démarrage livré avec la montre. Il suffit de la recharger via la pince USB fournie puis de l'allumer par un appui long sur le bouton en haut à droite. On renseigne ensuite quelques paramètres (langue, sexe, année de naissance, poids, activation ou non des entraînements adaptatifs et objectif visé).

Si l'on est un nouvel utilisateur Suunto, il faudra télécharger et installer l'application Suunto sur son Smartphone. Pour cela, on scanne le QR code fourni dans le guide de démarrage rapide et on suit les instructions. L'application s'ouvre et propose d'appairer le téléphone à la montre. Pour cela, elle fournit un code de confirmation à entrer sur la montre. L'appairage s'effectue immédiatement et tout est prêt pour commencer l'entraînement !

En cas de souci, on peut se référer au Manuel utilisateur de la montre ou au contacter l'assistance Suunto (attention, le lien fourni dans le guide de démarrage est incorrect).

test Suunto 5 peak

 

Prise en main

Afin de faciliter sa prise en main, la montre, dès son démarrage, propose de faire un tour rapide de son menu principal et de ses boutons. On sait ainsi rapidement comment l'utiliser sans avoir à consulter la documentation.

La 5 Peak offre 5 boutons et un fonctionnement qui peut sembler un peu compliqué au départ mais qui devient vite simple, d'autant plus que la montre indique les actions possibles par de petites flèches.

Sur le côté droit du boîtier, on trouve 3 boutons. Le bouton du haut sert à choisir et lancer une activité, consulter le journal ou encore ajuster les paramètres. Le bouton du milieu sert à valider ou, par un appui long (raccourci), à afficher les options de réglages. Le bouton du bas sert à afficher les données de suivi d'activité (cœur, stress, pas, entraînement réalisé, sommeil, niveau de forme). Les boutons du haut et du bas servent également à faire défiler les menus.

Sur le côté gauche du boîtier, on trouve 2 boutons. Celui du haut permet de faire défiler les différentes vues possibles pour l'affichage en cours. Celui du bas sert à revenir en arrière.

On peut verrouiller les boutons de la montre pendant le sport via un raccourci.

Les boutons sont sensibles et agréables à utiliser mais la latence de l'affichage (1 à 2 secondes pour voir le prochain écran s'afficher) donne parfois l'impression que l'on n'a pas appuyé assez fort. Dommage également que les menus ne bouclent pas : quand on arrive à la fin d'un long menu, on aimerait que l'itération suivante nous ramène au premier élément du menu. Ce n'est pas le cas. Il faut revenir en sens inverse et cela peut être long du fait des temps de latence.

Suunto propose une douzaine de cadrans (watchfaces) au design réussi et dont on peut choisir la couleur.

L'application, synchronisée automatiquement avec la montre lorsqu'on la met en route, offre un affichage convivial et très bien fait des différentes données avec une analyse complètes étayée de graphes, la possibilité de créer des itinéraires à charger dans la montre et l'accès à une aide en ligne. Nous détaillons tout cela plus loin dans l'article.

Design, caractéristiques physiques et prix

La Suunto 5 Peak est une montre élégante au design épuré, plus jolie que l'ancien modèle. Fabriquée en Finlande, comme les autres modèles de la marque, elle affiche une belle qualité de fabrication qui attire la confiance. Suunto indique d'ailleurs que la Suunto 9 Peak, son modèle haut de gamme, est réparable.

L'antenne GPS qui, sur l'ancien modèle, se prolongeait jusque sur le bracelet est maintenant complètement intégrée au boîtier. La lunette en acier inoxydable s'est affinée pour donner à la montre un look plus raffiné. La montre est nettement plus compacte (43 mm x 12,9 mm au lieu de 46 mm x 14,6 mm et 66 g) et plus légère (39 g au lieu de 66 g, soit un gain de 41 % !)(1). Elle convient à tous les poignets, même fins, et est agréable à porter. C'est à peine si on la sent au poignet.

Elle dispose d'un nouveau bracelet en silicone de 22 mm de diamètre, interchangeable sans outil et compatible avec la Suunto 9 Peak, le modèle haut de gamme. L'extrémité du bracelet s'attache via un téton métallique facile à mettre et qui reste bien fixé une fois en place. Ce système est efficace et plus pratique que les bracelets classiques à passant qui ont tendance à s'accrocher aux manches.

bracelet
La 5 Peak dispose d'un nouveau bracelet interchangeable sans outil et compatible avec la Suunto 9 Peak
téton métallique
Un téton métallique permet de fixer l'extrémité du bracelet et évite qu'il ne s'accroche dans une manche.

 

Sur ce modèle, Suunto a fait le choix d'utiliser du plastique pour le verre de montre ainsi que les boutons, probablement pour alléger un peu plus le poids. De ce fait, la montre est plus sensible aux rayures. L'étanchéité a également diminué, passant de 5 ATM sur l'ancien modèle à 3 ATM. Une telle étanchéité est en-dessous du standard habituel pour une montre prévue pour la natation. Il faudra être prudent et éviter d'utiliser les boutons sous l'eau (cela dit, ce conseil reste pertinent pour les montres étanches à 50 m !).

Suunto propose 3 coloris pour sa montre (Black, Cave Green et Ridge Sand) et 6 coloris de bracelets.

6 déclinaisons de bracets
Suunto décline sa montre en 3 couleurs et 6 coloris de bracelets

 

Enfin, le prix de ce modèle, 300 € environ, est très correct pour une montre multisports et polyvalente bien équipée pour le sport et la navigation GPS. Ce prix est celui de la Suunto 5 à son lancement.

 Suunto 5 PeakGarmin Forerunner 55Garmin Forerunner 245Coros Pace 2Polar Vantage M2
Prix (€)300200300200300
Profil triathlon
X
X
Poids39 g37 g38,5 g29-35 g45,5
Diamètre boîtier43 mm42 mm42 mm42 mm46 mm
Epaisseur boîtier12,9 mm11,6 mm12,2 mm11,7 mm12,5 mm
Taille écran1,1"1,04"1,2"1,1"1,2"
Taille écran (mm)2826302830
Définition écran218x218208x208240x240240x240240x240
Composition boîtierPlastiquePolymère renforcéPolymère renforcéPolymère renforcéPolymère renforcé
LunetteAcier inoxydablePolymère renforcéPolymère renforcéPolymère renforcéAcier inoxydable
VerrePlastiqueVerre renforcéCorning GorillaCorning GorillaVerre renforcé
Ecran tactile
X
X
X
X
X
Températures-20/+55 °C  -20/+60 °C 
Etanchéité3 ATM5 ATM5 ATM5 ATM3 ATM
Caractéristiques techniques de la Suunto 5 Peak et comparaison avec d'autres modèles
Aller directement à notre avis

 

L'écran : un peu petit pour les affichages détaillés

cerclage noir autour de l'écran
L'écran est entouré d'un cerclage noir relativement épais qui se fait remarquer sur certains écrans

La montre est dotée d'un bel écran couleur non tactile de 1,1" (28 mm) en 218 x 218 pixels, un diamètre et une définition inchangés malgré la réduction de taille du boîtier. Cela reste petit en comparaison de la plupart des montres sportives de cette gamme. Garmin, Coros ou Polar proposent généralement 240 x 240 pixels pour des montres équivalentes (208 x 208 pour la Forerunner 55). Il faut dire que la taille de l'écran est conditionnée par l'épais cerclage noir l'entourant et que l'on retrouve sur les montres Suunto. Il occupe beaucoup de place et est bien visible sur certains affichages.

L'affichage est toutefois net et parfaitement lisible mais un peu petit sur certains écrans affichant du texte. Dommage aussi que Suunto ne propose pas 2 tailles de police sur les écrans sportifs comme le fait Coros (pour gagner de la place, les unités ou symboles ne sont pas affichés).

écran 5 Peak
L'écran de la 5 Peak est très lisible en plein soleil. En mode sportif, on peut afficher jusqu'à 8 champs de données par écran.

L'écran de la Suunto 5 peak est très lisible en plein soleil. Nous l'avons cependant trouvé un peu sombre à l'intérieur, même avec le rétroéclairage activé (un peu trop faible à notre goût comparé à d'autres montres sportives). Nous aurions aimé pouvoir augmenter un peu l'intensité du rétroéclairage mais cela n'est pas proposé dans les réglages. De plus, il ne s'ajuste pas automatiquement en fonction de l'environnement, la montre étant dépourvue d'un capteur de luminosité ambiante.

Le rétroéclairage peut être programmé pour être activé sur les mouvements du poignet un paramétrage que l'on peut appliquer aux modes Montre et Exercice ou uniquement au mode Exercice. On peut également l'activer en permanence mais cela triple la consommation de la batterie (lire plus loin notre test de l'autonomie) ou le désactiver en permanence pour économiser la batterie (le rétroéclairage ne s'active alors qu'en appuyant sur un bouton).

En mode sportif, l'écran peut afficher jusqu'à 8 champs de données par page. Nous détaillons cela dans les fonctions sportives.

Hors activités sportives, la Suunto 5 Peak propose plusieurs widgets affichant les données essentielles de la journée : fréquence cardiaque, niveau de stress et de récupération, pas, calories, durée d'entraînement, temps de récupération, suivi du sommeil, niveau de forme.

 

Les capteurs

La Suunto 5 Peak embarque les principaux capteurs utiles pour le suivi sportif :

  • GPS compatible avec les principaux systèmes satellitaires (GPS, GLONASS, Galileo, QZSS, Beidu (BDS)) et multi-GNSS, c'est à dire capable de se connecter simultanément à plusieurs GNSS en même temps, augmentant ainsi la fiabilité du GPS et garantissant un accrochage plus rapide des satellites. La Suunto 5 Peak propose une connexion à 2 ou 3 systèmes GNSS en même temps : GPS + QZSS (mais en Europe, le QZSS n'est pas disponible), GPS + GLONASS + QZSS, GPS + GALILEO + QZSS ou encore GPS + Beidu + QZSS. Lire plus loin notre test du GPS.
  • Moniteur optique de fréquence cardiaque au poignet : il mesure la fréquence cardiaque et sa variabilité. Celui de la Suunto 5 Peak n'est pas conçu pour fonctionner sous l'eau. Il n'y a pas d'oxymètre de pouls sur ce modèle. Le capteur est un peu épais mais on ne le sent pas sur la peau.
  • Les autres capteurs : la Suunto 5 Peak est également équipée d'un gyroscope et d'un accéléromètre. Ils sont utilisés pour les activités en salle.
moniteur optique
Au dos de la montre, le capteur optique, un peu épais mais qu'on ne sent pas sur la peau et le connecteur de recharge. Le bracelet de 22 mm dispose d'un système d'attache rapide pour un démontage facile sans outil.

La montre est compatible avec certains capteurs externes Bluetooth : ceinture ou brassard cardio, capteur de foulée (footpod), capteurs de puissance, capteurs de vitesse et de cadence pour le vélo (bike POD).

La Suunto 5 Peak n'embarque ni altimètre barométrique, ni boussole. Elle n'est donc pas la meilleure montre pour les sorties en montagne comme la randonnée ou le trail.

L'altimètre barométrique, plus précis que le GPS pour les relevés d'altitude, est en effet un élément important pour les mesures d'altitude (à condition d'être bien étalonné) mais surtout de dénivelé et de vitesse verticale (lire notre test plus bas). Il a l'avantage de fonctionner partout, même là où le GPS ne passe pas.

La boussole est également utile pour l'orientation d'une carte mais aussi et surtout pour que la montre sache dans quelle direction l'utilisateur se déplace et puisse ainsi afficher les instructions de navigation. A défaut de boussole, la Peak 5 cesse d'afficher la trace GPS quand on s'arrête, ce qui n'est pas très pratique pour le suivi d'itinéraire notamment. Nous en parlons plus loin. La boussole est également utilisée dans l'algorithme FusedTrack qui n'est donc pas disponible sur ce modèle. La précision du GPS en mode Endurance est donc très moyenne (le tracé est en lignes droites avec des points relevés toutes les minutes). Nous décrivons cela plus loin dans notre test du GPS et de l'altimètre de la Suunto 5 Peak.

 

L'autonomie testée : excellente

gestionnaire intelligent de batterie
Le gestionnaire de batterie affiche la durée d'autonomie restante en fonction de la configuration choisie

La Suunto 5 Peak offre une grande autonomie : jusqu'à 20 h en mode GPS Performance (enregistrement toutes les secondes) extensibles à 40 h en mode Endurance (enregistrement toutes les minutes) et 7 jours en montre connectée avec suivi d'activité 24h/24(1). Un nouveau mode Tour, déjà présent sur la Suunto 9 / Suunto 9 Peak, permet même d'atteindre 100 h d'autonomie mais avec une faible précision GPS (un enregistrement des données toutes les heures) et pas d'enregistrement de la fréquence cardiaque. Nous avons pu valider ces valeurs lors de nos tests.

 

 Suunto 5 PeakForerunner 55Forerunner 245Vantage M2Pace 2
Montre sans suivi d'activité10 j    
Montre + suivi d'activité 24h/247 j14 j7 j5 j20 j
Mode GPS20 h20 h24 h30 h30 h
Mode GPS UltraMax40 hNCNC100 h60 h
Temps de recharge2h    
Autonomie de la Suunto 5 Peak et comparaison avec d'autres modèles

La montre dispose d'un gestionnaire intelligent de batterie un peu moins évolué que celui de la Suunto 9. Il permet de changer de mode de batterie à tout moment pendant le sport, par exemple si l'on voit que la batterie ne tiendra pas jusqu'au bout. Il affiche le temps estimé d'autonomie disponible en prenant en compte les paramètres utilisateurs (rétroéclairage, systèmes GPS choisis, capteurs externes utilisés, etc.). On peut notamment s'amuser à changer les paramètres et voir l'impact que cela a sur l'autonomie finale et ainsi s'assurer, au départ, que la montre tiendra bien sur toute la durée de la course.

Un mode personnalisé, programmable au niveau du profil sportif, permet de définir ses propres paramètres de batterie. On peut par exemple créer un mode de batterie dédié à la course à pied, un autre pour le vélo, etc. A ce jour, Suunto ne propose que 2 paramètres : le choix de la précision des enregistrements GPS (meilleure (1s), bonne (60s) ou OK (1h)) et le délai d'affichage de l'écran (10 secondes ou toujours allumé). Dommage que l'on ne puisse pas désactiver certains capteurs comme le cardiofréquencemètre par exemple pour les sports comme la natation, puisqu'il ne fonctionne pas sous l'eau. Cela dit, on peut le désactiver dans les options du profil.

Nous avons testé l'autonomie de la 5 Peak dans des sorties utilisant le GPS (GPS + QZSS) avec le cardiofréquencemètre au poignet activé et dans 2 configurations : avec ou sans l'activation du rétroéclairage en permanence. Après extrapolation, nous atteignions bien les 20 h d'autonomie annoncées en mode Performance (22 h estimées par le gestionnaire de batterie) et 40 h en mode Endurance (40h estimées par le gestionnaire de batterie) à condition de désactiver totalement le rétroéclairage. En mode Tour, la montre annonçait 167 h d'autonomie (batterie pleine) et encore 30 h alors qu'elle était remplie à 20%. En activant le rétroéclairage en permanence, l'autonomie chute à 7-8 h selon l'estimation du gestionnaire de batterie.

En mode montre connectée avec suivi de l'activité, y compris le sommeil, rétroéclairage désactivé (mais utilisé raisonnablement dans la journée en appuyant sur les boutons de la montre pour la consulter), la 5 Peak affichait une autonomie estimée de 11 jours, soit nettement plus que les 7 jours annoncés. Avec les notifications (désactivées dans notre test), selon le volume de messages reçus (sachant que leur consultation active le rétroéclairage), l'autonomie peut diminuer un peu.

 Consommation observéeAutonomie mesuréeAutonomie annoncée
Montre connectée + suivi 24h9 % (sur 24h)11 j7 j
Sport 1h (GPS + QZSS)5%22h20h
Sport 1h (GPS + QZSS) avec rétroéclairage 10s activé12-14%7-8 h-
Sport avec cardio désactivé, GPS+QZSS 26h / 59 h 
Sport avec cardio et GPS désactivés 77 / 82 h 
Test de la batterie de la Suunto 5 Peak : consommation selon l'utilisation

La Suunto 5 Peak n'offre pas FusedTrack, l'algorithme intelligent de Suunto qui extrapole les données du GPS dans le mode Endurance de batterie ou quand le signal GPS est faible. FusedTrack nécessite en effet un compas. Or la Suunto 5 Peak n'en n'est pas équipée. Il en résulte une trace GPS assez dégradée en mode Endurance (lire notre test plus loin), la montre n'effectuant qu'un seul relevé par minute des coordonnées GPS mais aussi de l'altitude et de la fréquence cardiaque.

On recharge la 5 Peak avec une pince USB de recharge. Selon notre test, il faut environ 1h30 à 1h40 tout au plus pour la recharger complètement. La montre peut être rechargée pendant l'activité, de préférence en l'ôtant du poignet.

En cas de batterie faible (20% puis 10% d'autonomie), la 5 Peak affiche une alerte.

En conclusion, les valeurs annoncées par Suunto (20 h en mode GPS et 7 jours en mode montre connectée avec suivi d'activité) sont bien respectées, à condition bien sûr d'éviter une surutilisation du rétroéclairage, voire de le désactiver en journée et pendant le sport.
Aller directement à notre avis

 

Les fonctions pour le sport

La Suunto 5 Peak n'est pas aussi riche en fonctions sportives que les montres Garmin ou Polar mais elle offre une panoplie d'outils pratiques qui suffiront à la plupart des utilisateurs qui font du sport pour le loisir. Elle offre également des fonctions puissantes de navigation GPS que nous décrivons dans la section suivante.

Les profils sportifs

Avec plus de 80 profils sportifs embarqués, il est difficile de ne pas trouver son bonheur sur la Suunto 5 Peak. Tout y est ou presque : sports d'endurance, sports d'intérieur, activités de plein air, sports nautiques, sports d'hiver, football, hockey, et même pêche, danse ou pétanque ! Ces profils sont très similaires. Ils offrent des cadrans regroupant les données les plus pertinentes pour l'activité sélectionnée et activent les capteurs et fonctions utiles pour cette activité. L'utilisateur, qui n'a donc pas à tout paramétrer lui-même, gagne ainsi du temps. En revanche, on ne trouve pas de fonctions spécifiques à certains sports, comme un compteur de pêche, le comptage des répétitions pour la musculation ou encore le comptage du nombre de descentes à ski.

La montre est une vraie multisports, capable d'enchaîner plusieurs activités sans arrêter l'enregistrement. Il suffit d'un appui sur un bouton pour choisir une autre activité parmi les 80 disponibles. Pour les triathlètes, elle propose un profil Triathlon.

Ecran 8 champs
La montre peut afficher jusqu'à 8 champs de données, dont 7 sont personnalisables.

Il est possible de créer de nouveaux profils en réutilisant un profil existant. Le paramétrage est simple à réaliser depuis l'application sur Smartphone. Chaque profil peut afficher jusqu'à 4 écrans dont la trace Petit Poucet. On peut choisir parmi différents formats d'écrans : données (3 à 7 champs personnalisables en plus de l'heure, soit 8 champs au total), tableau des tours (4 données personnalisables affichées sous formes de tableau), graphe. Suunto propose également des affichages spécifiques : carrousel (5 données que l'on peut faire défiler dans un écran affichant 3 champs), zones d'intensité de fréquence cardiaque, puissance (principales données regroupées), vitesse, durée, vitesse et allure.

écrans de données disponibles
L'application permet de choisir parmi différents formats d'écrans et un affichage jusqu'à 8 champs de données

L'application propose de nombreux champs de données incluant les valeurs min, max et moyenne : durée, vitesse (incluant la vitesse nautique), allure, distance, altitude, dénivelé, cadence, puissance. On trouve des données de navigation (distance au POI, distante restante à parcourir, heure d'arrivée prévue/ETA, temps de trajet estimé/ETE, etc.) ainsi que des mesures physiologiques (EPOC, PTE, calories, temps de récupération).

L'intérêt du modèle est également d'afficher, en temps réel pendant les activités, l'altitude et les dénivelés (ascensions et descente).

Les fonctions sportives et les mesures physiologiques

Ce modèle permet de définir des objectifs (durée et distance) à suivre, la programmation sur la montre d'entraînements simples de fractionné (répétitions mais pas de séries de répétitions), la programmation de zones d'intensité (allure, fréquence cardiaque, puissance), une fonction de pause automatique (mise en pause de l'enregistrement lorsque la vitesse descend en-dessous de 2 km/h).

La précision des mesures d'allure et de vitesse est assurée par FusedSpeed, un algorithme intelligent de Suunto combinant les données du GPS avec celles de l'accéléromètre. La fonction est surtout utile dans les sports où les changements de vitesse sont fréquents (accélérations, freinages, etc.). Elle est automatiquement activée pour certains profils, comme la course à pied, la course d'orientation, l'unihockey ou encore le football.

La 5 Peak utilise les algorithmes de Firstbeat pour produire quelques mesures physiologiques comme la VO2max (un indicateur de performance qui est mesuré lors de la marche ou la course à pied et affiché en fin de sortie), l'EPOC (quantité supplémentaire d'oxygène dont a besoin l'organisme pour alimenter les fibres musculaires pendant l'effort), les calories dépensées, le niveau de récupération (déduit de la fréquence cardiaque), la charge d'entraînement, dont la récupération, le body ressource (ressources disponibles). A l'exception de l'EPOC, ces données sont accessibles en dehors de l'entraînement. La montre affiche également, dans ses widgets, un temps de récupération informationnel basé sur la durée d'activité et l'intensité des exercices mais sans prendre en compte le niveau de stress et la qualité du sommeil.

mesures physiologiques EPOC
Quelques mesures physiologiques affichées pendant l'activité sportive (EPOC, PTE, calories dépensées)

 

Pour des mesures plus précises de fréquence cardiaque ou pour les sports aquatiques (le moniteur optique au poignet n'étant pas prévu pour fonctionner sous l'eau), on peut associer à la montre une ceinture cardio-thoracique Smart Sensor. Elle a la particularité d'enregistrer les données même quand la connexion avec la montre est rompue, ce qui est le cas par exemple pendant les séances de natation.

En dehors des activités sportives, on trouve un chronomètre et un compteur à rebours.

A la fin de l'activité sportive, on peut indiquer à la montre un ressenti qui permettra de mieux suivre ses entraînements et les progrès réalisés au fil du temps. Après avoir enregistré la séance, la montre affiche un rapport complet des données de la sortie incluant des graphes de fréquence cardiaque, d'altitude et les temps passés en zones. On peut retrouver toutes ces données plus tard dans le journal de la montre, accessible dans le menu. Toutes les données sont automatiquement synchronisées avec l'application du Smartphone dès qu'on l'ouvre. Elle affiche un rapport synthétique très bien fait avec des graphes, des statistiques, des rapports. Nous décrivons tout cela plus loin dans l'article.

L'assistance d'entraînements évolutifs

L'un des atouts particuliers des montres récentes Suunto est d'offrir une assistance d'entraînements évolutifs, une fonction susceptible d'intéresser les personnes, sportives ou non, qui cherchent à maintenir leur forme ou l'améliorer sans rien n'y connaître.

L'assistant prend en compte l'objectif visé (maintien, amélioration ou coup de boost de la condition physique) pour proposer un plan personnalisé d'entraînement cardio sur 7 jours. Le plan comporte des exercices courts de durée et d'intensité données à réaliser chaque jour. Le plan s'adapte automatiquement en fonction de l'activité effectivement réalisée. Si l'on rate une séance ou si, au contraire, on en fait plus que demandé, le plan s'adapte en conséquence.

Ces entraînements sont proposés par défaut en première position des profils sportifs pour un accès facile. Le suivi de l'entraînement s'effectue directement sur la montre via un widget dédié résumant les activités et le plan à suivre.

entraînements évolutifs

Suunto Plus

Suunto Plus : burner

Enfin, Suunto propose Suunto Plus, des outils spécifiques pour aider le sportif dans son activité. On peut les activer au moment de démarrer une activité. Ils offrent des données supplémentaires pour un meilleur suivi sportif. On trouve notamment :

  • Burner, une nouvelle fonction qui affiche la consommation de graisses et glucides en temps réel (pourcentage de graisses brûlées, poids total des glucides et lipides consommés)
  • Gost Runner permet de courir contre un coureur fantôme sur une allure cible
  • Climb – Hill training affiche les données du terrain (altitude, pourcentage de pente, dénivelé, vitesse ascensionnelle, ACN) pour les entraînements en montagne
  • Loop sert pour les sports réalisés en boucles
  • Sprint compte le nombre de sprints à vélo ou en course à pied
  • Safe rassemble les données essentielles à transmettre aux secours en cas d'incident (position, altitude, distance à vol d'oiseau du point de départ).

On trouve également des fonctions "Strava" et "TrainingPeaks" avec une synchronisation des données vers les applications correspondantes.

Aller directement à notre avis

 

Les fonctions pour l'outdoor et la navigation GPS

La Suunto 5 Peak embarque des fonctions puissantes pour la navigation GPS : affichage de la trace GPS (Petit Poucet) sur la montre, excellent suivi d'itinéraire avec guidage virage après virage (mais avec une contrainte majeure concernant l'affichage de la trace, lire plus bas), retour au point de départ, navigation avec l'altitude, navigation vers des POIs, Snap to route GPS.

Navigation GPS

La fonction de navigation le long d'un itinéraire permet de suivre un parcours programmé. Le parcours doit préalablement avoir été enregistré dans la montre. On ne peut pas réutiliser un parcours réalisé et stocké en mémoire. On peut également naviguer vers un POI (point d'intérêt) donné, par exemple un camp pour la nuit, un point de vue, un spot de pêche, etc. Suunto offre plus de 30 types de POIs différents. Lors de la navigation vers un POI, la montre indique l'ETE et l'ETA (temps de trajet et heure d'arrivée estimés). On peut également enregistrer des POIs pendant l'activité (la mémoire de la 5 Peak peut en stocker jusqu'à 250).

Trace Petit Poucet
Vue complète de l'itinéraire programmé
ETA et ETE
La montre affiche le temps de trajet (ETE) et l'heure d'arrivée (ETA) estimés.

La montre affiche le parcours à suivre avec une indication fléchée de la direction et un guidage virage après virage (Turn by turn). Ce dernier fournit des indications précises avant chaque virage (alerte visuelle et sonore, indication de la distance au prochain virage et direction à suivre puis nouvelle alerte au moment de tourner). Après chaque virage, la 5 Peak affiche la distance au prochain virage, même s'il est très éloigné. Cela permet de savoir quand il faudra à nouveau être vigilant, plutôt que d'avoir à regarder sa montre régulièrement.

Sortie d'itinéraire
La montre gère bien les itinéraires complexes et reprend le guidage une fois l'itinéraire programmé retrouvé
Guidage Turn by Turn
Le guidage virage après virage fonctionne parfaitement

 

La 5 Peak gère très bien les itinéraires complexes. Par exemple, si l'itinéraire se coupe et que l'on prend la mauvaise route à l'intersection, elle considère qu'on a changé intentionnellement de direction et adapte ses instructions de guidage en fonction du nouvel itinéraire. Si l'on prend un raccourci ou si l'on fait un détour, elle va générer une alerte de sortie d'itinéraire (à condition de s'éloigner d'au moins 100 mètres du circuit programmé) mais une fois l'itinéraire rejoint, elle va retrouver ses marques et continuer à donner ses instructions de guidage à partir de la nouvelle position.

Une fonction Zoom permet d'agrandir la trace. A ce niveau, les boutons ne sont pas très intuitifs et on peut tâtonner au début. Le bouton en haut à gauche permet de dézoomer pour voir l'itinéraire entier alors que c'est le bouton du milieu à droite qu'il faut appuyer longuement pour activer le "vrai" zoom puis utiliser les boutons du haut et du bas pour zoomer et dézoomer.

Globalement, le suivi d'itinéraire sur la 5 Peak est excellent. Il y a juste un gros inconvénient lié à l'absence de boussole sur ce modèle. La montre, si elle n'est pas en mouvement, est incapable d'afficher la trace Petit Poucet à l'écran. Le même problème se produit quand le signal GPS est perdu, ce qui nous est fréquemment arrivé en forêt. C'est assez frustrant, surtout si l'on est perdu et que l'on veut prendre le temps de scruter le trajet, zoomer, etc. Il faut faire tout cela en bougeant et en espérant que le signal GPS passe bien.

trace GPS
La trace et la direction à suivre s'affichent bien quand la montre est en mouvement
trace Petit Poucet à l'arrêt
Du fait de l'absence de boussole, l'indication de direction cesse quand on s'arrête ou quand le signal GPS est perdu
Perte de la trace GPS
Après quelques secondes à l'arrêt ou sans signal GPS, la trace disparaît de l'écran

 

Suunto propose également une fonction de navigation avec l'altitude. La montre affiche un profil d'altitude future et indique la position actuelle, l'altitude du sommet et le dénivelé jusqu'au sommet. On sait ainsi à quoi s'en tenir en termes d'efforts restant à fournir pour atteindre le sommet.

La fonction de retour au départ est moins bien conçue que le suivi d'itinéraire. Elle ne fait qu'indiquer un cap à suivre. Il n'y a ni trace GPS, ni guidage, ni moyen de zoomer et voir si l'on est bien sur le bon chemin. Dommage que Suunto ne propose pas 2 fonctions distinctes : le retour au départ via le chemin réellement suivi et le retour au départ en suivant, en sens inverse, l'itinéraire initialement programmé.

profil d'altitude
La navigation avec l'altitude affiche le profil d'altitude future et des indications concerant le dénivelé restant
trackback
La fonction de retour au départ indique à cap à suivre

Suunto propose Snap to route GPS, une fonction qui colle les données du GPS à l'itinéraire suivi. On obtient ainsi une trace quasi parfaite et donc des mesures fiables de vitesse, d'allure et, en théorie, d'altitude. Si l'on quitte l'itinéraire prévu, la montre se fie alors entièrement au GPS. Mais il ne faut pas trop faire de zigzags autour du trajet prévu puisque la montre ne saura distinguer entre les zigzags et les erreurs du GPS (on perdra la précision recherchée). La fonction est intéressante pour les parcours réalisés là où le GPS passe mal (vallées, forêts denses, ville) quand on veut obtenir des données fiables. Cela demande de programmer son parcours à l'avance.

Programmation d'un itinéraire

La programmation de parcours s'effectue depuis l'application, soit en créant soi-même un parcours à la main sur une carte, soit en important un fichier GPX existant. On peut bien sûr réutiliser un parcours que l'on a enregistré soi-même avec la montre ou encore utiliser les cartes de chaleurs, disponibles pour 16 sports (marche, trail, course à pied, cyclisme, VTT, ski de fond, descente, natation, triathlon, rame, ski, patins à roulettes, randonnée à ski, alpinisme, surf et plage, golf). Elles indiquent les circuits les plus fréquemment empruntés par la communauté Suunto.

La création d'un parcours est très intuitive et efficace. L'application connaît tous les chemins et sait construire un tracé à partir de quelques points à lui indiquer avec le doigt. C'est très facile, précis et rapide à faire depuis un Smartphone. Une fois le parcours créé, un clic permet de l'envoyer sur la montre.

La 5 Peak est compatible avec Komoot (création d'itinéraire, guidage virage après virage et synchronisation avec la montre).

Données de navigation

En plus de la trace, la montre affiche toutes les données utiles pour les sports de plein air comme la distance parcourue, la vitesse, les données d'altitude en temps réel : altitude, dénivelé, vitesse ascensionnelle, pourcentage de pente. Les mesures d'altitude sont entièrement dépendantes du GPS puisque la montre est dépourvue de baromètre. Ce modèle n'est pas non plus équipé de boussole.

Aller directement à notre avis

 

Le suivi d'activité et de la santé

La 5 Peak offre un excellent suivi de la santé et du bien-être avec un affichage synthétique sur la montre (widgets dédiés rapides à afficher) et des graphes pour illustrer ces données. L'application résume également tout cela de manière synthétique et claire.

On trouve de nombreuses données et statistiques permettant d'avoir une bonne visibilité sur les activités réalisées, la condition physique du moment, le niveau de stress et de récupération. La montre affiche notamment le nombre de pas effectués dans la journée, la fréquence cardiaque sur les 12 dernières heures (graphe et valeur instantanée), les calories dépensées, la durée et la qualité du sommeil (score et comparaison avec les jours précédents), le niveau de récupération et de stress, les ressources disponibles. Ces données sont accompagnées de graphes en couleur sur les 7 derniers jours (3 semaines pour le résumé des entraînements) avec indication de la valeur moyenne. Des jauges permettent de mieux apprécier les efforts réalisés et les ressources disponibles.

Le suivi du sommeil permet de connaître la durée et la qualité (score) du sommeil mais il n'y a pas de graphe affichant les différentes phases et durée de sommeil (léger, paradoxal, profond, éveillé). L'application n'affiche que la durée de sommeil profond. On peut également afficher un graphe sur plusieurs jours affichant la durée du sommeil et d'autres données comme les ressources disponibles au lever, la fréquence cardiaque, le score de sommeil ou encore la durée d'entraînement.

Le widget Stress et Récupération est assez intéressant. Il affiche une évaluation du niveau de récupération basée sur la fréquence cardiaque. Il fournit un score sur 4 niveaux (actif, inactif, en récupération, stressé) et le temps passé dans cet état. Un histogramme montre l'évolution des ressources sur les 16 dernière heures et une jauge indique le niveau de ressources actuelles sur une échelle de 0 à 100. On peut ainsi savoir à tout moment si l'on a assez récupéré pour aller faire du sport ou un travail exigeant.

Un "widget Niveau de forme" donne une indication de la condition physique. Il indique la valeur de VO2max estimée sur la dernière sortie (course à pied ou marche) avec un score sur 6 niveaux pour se situer (de très mauvais à supérieur) ainsi qu'une estimation de l'âge physiologique (recalcul de l'âge basé sur le niveau de VO2max constaté dans la communauté Suunto). Ces indicateurs, intéressant les sportifs, permettent de se situer par rapport à la moyenne et de mieux suivre ses progrès.

pas
calories
sommeil
forme

 

Les fonctions connectées

Elles sont peu nombreuses chez Suunto. On trouve les classiques notifications de Smartphone (mails, SMS, appels, réseaux sociaux et historique des notifications) à condition de disposer d'un téléphone sous Android. Suunto propose des messages prédéfinis pour répondre aux SMS entrants. On peut les personnaliser dans l'application.

La synchronisation des données entre la montre et l'appli s'effectue par le Bluetooth. Il en est de même pour les mises à jour logicielles (contrairement à l'ancien modèle Suunto 5, il n'y a pas besoin de brancher la montre à un ordinateur). Le transfert des données d'une sortie d'une heure est plutôt rapide, elle ne prend que quelques secondes.

La 5 Peak offre également des commandes musicales pour contrôler la musique et les playlists d'un Smartphone. On ne trouve ni lecteur MP3 embarqué, ni solution de paiement, ni fonction de suivi sur Internet, ni fonctions pour la sécurité (détection de chute, assistance en cas d'incident), ni agenda, ni météo. Pour bénéficier de ces fonctions, il faut se tourner vers la Suunto 7, une montre connectée pour le sport.

Aller directement à notre avis

Test du GPS et de l'altimètre

Nous avons testé la Suunto 5 Peak dans 2 configurations différentes : en forêt, sur un terrain vallonné, et en ville incluant des rues serrées dans un village.

Le GPS : relativement fiable

Pour ce test, nous avons sélectionné le mode GPS+Glonass+QZSS. Nous avons porté la montre au poignet avec 2 autres à l'autre poignet : la Pace 2 ou la Vertix 2 de Coros et la Forerunner 245 de Garmin.

Le GPS offre un accrochage assez rapide. 10 à 20 secondes lors de nos tests. Il faut bien entendu penser à connecter régulièrement la montre à l'application pour bénéficier du rafraichissement des données de position des satellites et bénéficier d'un accrochage rapide.

La 5 Peak présente un tracé lisse, assez fidèle au trajet emprunté, mais qui a tendance à régulièrement s'éloigner légèrement du trajet comme on peut le voir sur les photos qui suivent. Nous l'avons constaté en forêt surtout et en ville, y compris en milieu dégagé. La trace reste bien lisse, sans cassure, contrairement aux endroits où le signal GPS est perdu, mais s'éloigne puis revient. Il semble que ces petites dérives soient liées à une mauvaise réception du signal GPS par endroits. On peut le constater d'ailleurs lors du suivi d'itinéraire : en forêt, la montre avait souvent des difficultés à afficher la trace Petit Poucet et indiquait qu'il fallait être en mouvement pour être dirigé. Peut-être est-ce lié à une moins bonne sensibilité de la nouvelle antenne équipant le modèle et désormais entièrement intégrée au boîtier au lieu de se prolonger dans le bracelet.

Globalement, malgré ces quelques dérives, la distance totale affichée reste cohérente avec celles des 3 autres montres testées et c'est l'essentiel.

Test du GPS de la Suunto 5 Peak
Suunto 5 PeakCoros Pace 2Garmin Forerunner 245
Passage sous un pont : le GPS décroche à l'aller pour les 3 montres (cliquez pour agrandir)
Test du GPS de la Suunto 5 Peak
Suunto 5 PeakCoros Pace 2Garmin Forerunner 245
La Suunto 5 Peak suit le chemin un peu à distance et s'en éloigne parfois (cliquez pour agrandir)
Test du GPS de la Suunto 5 Peak en forêt
Suunto 5 PeakCoros Pace 2Garmin Forerunner 245
Par moments, la trace s'éloigne du trajet, indiquant un signal GPS plus faible (cliquez pour agrandir)

En ville, la 5 Peak présente un beau tracé avec toutefois, à nouveau, des écarts parfois importants avec le trajet réel. Lors du même test effectué quelques jours plus tard, nous avions des résultats un peu meilleurs comme on peut le voir sur les photos qui suivent.

Test GPS Suunto 5 Peak en ville
Suunto 5 PeakCoros Vertix 2Garmin Forerunner 245
En ville, la Suunto 5 Peak suit généralement bien le trajet mais a parfois tendance à s'en écarter franchement
Test GPS Suunto 5 Peak en ville
Suunto 5 PeakCoros Vertix 2Garmin Forerunner 245
Sur le même trajet effectué quelques jours plus tard, la 5 Peak s'en sort nettement mieux
Test GPS Suunto 5 Peak en ville
Suunto 5 PeakCoros Vertix 2Garmin Forerunner 245Trajet réel
Dans les ruelles serrées du village, la 5 Peak a parfois beaucoup de mal à rester coller au trajet suivi
Test GPS Suunto 5 Peak en ville
Suunto 5 PeakCoros Vertix 2Garmin Forerunner 245Trajet réel
Dans cette autre sortie, la trace est beaucoup plus fidèle à l'itinéraire emprunté à l'exception d'un passage difficile sous une maison
Test GPS de la Suunto 5 Peak en ville
Suunto 5 PeakCoros Pace 2Garmin Forerunner 245
Ici, la trace s'éloigne parfois un peu de la route. Tendance identique quelques jours plus tard sur cette même portion de trajet.
(cliquez pour agrandir)

 

Dans nos tests, les 3 montres affichaient souvent une précision assez impressionnante (20 à 50 m d'écart tout au plus) sur des parcours de 5 kilomètres en forêt, soit une différence de moins de 1%. Parfois, la différence atteignait 3% du fait de pertes régulières du signal GPS, la réception du GPS en forêt laissant parfois à désirer.

 Suunto 5 PeakPace 2/Vertix 2Forerunner 245Ecart
Distance circuit 1 - Forêt6,62 km6,57 km6,48 km0,3 %
Distance circuit 2 - Forêt6,61 km6,47 km6,45 km0,2 %
Distance circuit 3 - Ville3,37 km3,40 km3,40 km0,9 %
Suunto 5 Peak : test du GPS : distance totale
test du GPS Pace 2
Coros Pace 2Garmin Forerunner 245Suunto 5 Peak
Le GPS enregistre une distance même quand il est immobile. Cela entraîne des erreurs sur la distance totale si l'on fait des pauses

Nous avons aussi constaté un écart plus important quand nous effectuions des pauses. Quand les montres sont immobiles, le compteur de distance continue à tourner au ralenti. Ceci est dû aux aléas de la réception GPS et à la réverbération des signaux : tout se passe comme si l'utilisateur bougeait autour de sa position fixe. Pour mieux mettre cela en évidence, nous avons fait un test de 8 minutes, montres au poignet, assis sur une pierre en forêt mais dans un endroit relativement dégagé. Les valeurs kilométriques affichées n'étaient pas négligeables puisqu'on atteint 50 m en 8 mn sur la 5 Peak (70 m pour la Coros Pace 2, 10 m pour la Garmin Forerunner 245 et 0 m pour la Vertix 2), soit l'équivalent d'un déplacement à 0,4 km/h. On aurait pu penser que les fabricants annuleraient ce phénomène en constatant l'absence de mouvement à partir du gyroscope et de l'accéléromètre. La montre Garmin semble mieux s'en sortir ici.

En conclusion, selon nos tests, le GPS de la Suunto 5 Peak est relativement fiable, même si la trace à tendance à régulièrement s'éloigner un peu du trajet réel. Cela semble indiquer une sensibilité au GPS qui n'est pas toujours aussi bonne que celle des 3 autres montres testées. La distance totale enregistrée reste bonne cependant.

 

Test du GPS en mode Endurance de batterie : l'absence de FusedTrack bien visible

Nous avons testé le mode Endurance de batterie qui permet d'atteindre 40 h d'autonomie en mode GPS (au lieu de 20 h) en enregistrant moins souvent la position GPS (1 enregistrement par heure). Nous l'avons comparé au mode UltraMax de la Coros Pace 2 (40 h d'autonomie au lieu de 20 h) et au mode UltraTrac de Garmin.

La 5 Peak n'offrant pas l'algorithme FusedTrack (extrapolation du signal GPS à partir des autres capteurs de la montre), le tracé est sans surprise : les points collectés toutes les minutes sont reliés par de simples lignes droites, d'où une trace assez dégradée malgré notre faible vitesse de déplacement (marche). Cela dit, la distance finale n'était pas si éloignée de celle affichée par les 2 autres montres (voir le tableau ci-dessous) avec une erreur de l'ordre de 9%.

Test mode Endurance
Suunto 5 PeakCoros Pace 2Garmin Forerunner 245
Un tracé sans surprise pour la Suunto 5 Peak qui n'offre pas de correction de la trace sur ce modèle
Test mode Endurance
Suunto 5 PeakCoros Pace 2Garmin Forerunner 245Trajet réel
Test mode Endurance
Suunto 5 PeakCoros Pace 2Garmin Forerunner 245
Test mode Endurance
Suunto 5 PeakCoros Pace 2Garmin Forerunner 245Trajet réel

 

Concernant les mesures d'altitude et de dénivelé, la Suunto 5 Peak, dépourvue d'altimètre barométrique, est totalement dépendante du GPS. En mode Endurance de batterie, les mesures ne sont effectuées qu'une fois par minute, d'où une précision très variable selon la vitesse de déplacement, bonne malgré tout dans notre sortie test. Dans ce mode, la 5 Peak n'affiche pas les dénivelé. Dans ce test, la Coros Pace 2 affiche un dénivelé juste mais des altitudes un peu éloignées de la réalité car nous n'avions pas étalonné le GPS au départ.

 Suunto 5 PeakForerunner 245Coros Pace 2Réel
Distance3,1 km3,5 km3,2 km3,4 km
Vitesse moyenne4,0 km/h4,5 km/h4,2 km/h4,4 km/h
Ascension-189 m165 m168 m
Descente-185 m167 m168 m
Altitude min167 m162 m175 m164 m
Altitude max257 m252 m258 m241 m
Test du mode UltraMax de la Suunto 5 Peak et comparaison avec Garmin et Coros
En conclusion, le mode Endurance de batterie offre une précision peu précise puisque l'algorithme FusedTrack n'est pas disponible sur ce modèle et que la montre n'enregistre qu'un point par minute. Ce mode dégradé ne devrait bien sûr être sélectionné que dans les cas d'exception.

 

L'altimètre : non barométrique donc soumis aux aléas du GPS

La 5 Peak, qui n'est pas équipée de baromètre, détermine l'altitude à partir de son GPS, donc avec une précision de l'ordre de 5 mètres quand les conditions de réception du signal sont parfaites. Quand le signal GPS est faible, les mesures peuvent être erronées ou bloquées sur la dernière mesure réalisée quand le signal était présent. Les mesures de dénivelé sont plus approximatives, notamment sur les terrains bosselés, la marge d'erreur du GPS ne permettant pas des mesures précises.

Nous avons testé l'altimètre GPS de la Suunto 5 Peak en relevant quelques points clés dont l'altitude est vérifiable sur Google Maps et comparé les dénivelés enregistrés par les 3 montres (seule la Pace 2 et la Vertix 2 disposent d'un altimètre barométrique). Nous avons également comparé les gains et pertes d'élévation des 3 montres avec celles calculées par Google Earth.

Les résultats sont assez bons concernant l'altitude et, comme attendu, moins évidents concernant le dénivelé, en particulier quand le GPS passe mal ou quand le terrain est très bosselé comme c'était le cas pour notre sortie en forêt (un écart de position de 5 mètres du GPS peut générer une différence d'altitude de plusieurs mètres sur ce type de terrain escarpé et ainsi accentuer de manière importante les mesures de dénivelé).

test altimetre Suunto 5 Peak en forêt
Suunto 5 Peak Coros Vertix 2Forerunner245
Altitude relevée lors d'une sortie à moyenne altitude en forêt et comparaison avec la Garmin Forerunner 245 et la Coros Vertix 2
 Suunto 5 PeakEcart avec Google MapsForerunner 245Ecart avec Google MapsVertix 2Ecart avec Google MapsGoogle Maps
Altitude min135 m1,5 %123 m-7,5 %133 m0,0 %133 m
Altitude max230 m0,4 %232 m1,3 %228 m-0,4 %229 m
Relevé 1 (départ)198 m8,2 %193 m5,5 %184 m0,5 %183 m
Relevé 2163 m0,6 %166 m2,5 %162 m0,0 %161 m
Relevé 3188 m3,3 %188 m3,3 %182 m0,0 %182 m
Montée126 m-37 %163 m-19 %153 m-24 %200
Descente134 m-33 %173 m-14 %160 m-20 %200
Suunto 5 Peak : test de l'altimètre (parcours en forêt)
test altimetre Suunto 5 peak en ville
Suunto 5 PeakCoros Pace2Forerunner245
Altitude relevée en ville et comparaison avec la Garmin Forerunner 245 et la Coros Pace 2
 Suunto 5 PeakEcart avec Google MapsForerunner 245Ecart avec Google MapsPace 2Ecart avec Google MapsGoogle Maps
Altitude min1683,1 %163 m0,0 %165 m1,2 %163 m
Altitude max2555,8 %250 m3,7 %249 m3,3 %241 m
Relevé 1 (départ)1704,3 %184 m12,9 %165 m1,2 %163 m
Relevé 21744,8 %168 m1,2 %167 m0,6 %166 m
Dénivelé positif1607,5 %157 m-9,3 %166 m-4,1 %173 m
Dénivelé négatif15013,3 %162 m-6,4 %165 m-4,6 %173 m
Suunto 5 Peak : test de l'altimètre (parcours en ville)
En conclusion, l'altimètre de la Suunto 5 Peak offre une bonne précision pour les mesures d'altitude et, comme on pouvait s'y attendre, moins précise pour les mesures de dénivelé (et donc de vitesse verticale). La précision des mesures est très variable puisqu'elle dépend totalement de la bonne réception du signal GPS.
Aller directement à notre avis

L'application Suunto

L'application Suunto pour Smartphone permet d'exploiter les données enregistrées par la montre. On y retrouve l'ensemble des activités enregistrées (activités quotidiennes et sportives) avec des tableaux et des graphes des performances réalisées, une carte du parcours, des outils pour exploiter ces données et une interface pour créer des parcours à charger dans la montre. L'appli est très bien faite et très conviviale. Il est facile d'y naviguer pour afficher des données globales ou détaillées.

Les graphes peuvent être affichés en grand en cliquant dessus. On peut les zoomer selon les 2 axes, ce qui est bien pratique pour analyser les données en détails. On peut également accéder aux données point par point en posant le doigt sur le graphe et en le déplaçant le long de la courbe.

L'application offre 4 pages principales.

La page Accueil affiche une vue synthétique, pour la semaine en cours, des entraînements et des activités quotidiennes, le tout présenté sous la forme d'un calendrier et de graphes hebdomadaires (activités, progrès réalisés, sommeil, pas, calories, objectifs atteints). L'ensemble des activités sportives, classées chronologiquement, sont ensuite listées avec une carte affichant les parcours, un résumé des données essentielles et les badges gagnés. On peut cliquer sur une activité pour accéder aux détails. On peut aussi cliquer sur une icone représentant le sport pratiqué et ainsi accéder à un listing de toutes les activités réalisées pour ce sport.

suivi d'activité dans l'application

 

Une page Agenda récapitule l'ensemble des activités hebdomadaires, mensuelles ou annuelles sur le calendrier avec, plus bas, le détail par activité et une carte affichant les parcours réalisés. Une pastille colorée, de surface proportionnelle au temps d'activité, permet d'apprécier les efforts réalisés. Chaque activité est représentée par une couleur différente. On a ainsi une vue générale de l'entraînement réalisé. En cliquant sur une pastille, on a accès au listing de toutes les activités pour ce sport, classées chronologiquement et, en cliquant sur une activité, aux données complètes.

Une page Tendances affiche tous les détails des activités sportives et du suivi d'activité avec des pages dédiées pour les différents indicateurs (activités, pas, calories, état de forme, sommeil, niveau de forme), des jauges et des graphes pour le jour, la semaine, le mois ou l'année. Les différentes données des sorties sont affichées. Pour les indicateurs un peu compliqués, Suunto affiche une petite flèche bleue à cliquer pour obtenir des explications détaillées. L'affichage est immédiat contrairement à d'autres applications qui renvoient vers une page FAQ sur Internet.

résumé sortie sportive dans l'application

 

Enfin, un onglet Cartes permet de créer facilement un parcours visualisable en 2D ou 3D et de l'envoyer dans la montre ou encore de générer un fichier GPX à partager. On peut le créer à partir de la carte, soit en dessinant librement le tracé avec le doigt, soit en laissant l'application construire l'itinéraire automatiquement à partir des points qu'on lui indique (elle connaît toutes les routes y compris les chemins grâce aux utilisateurs les ayant empruntés avec leur montre). On peut indiquer à l'application de ne considérer que les routes goudronnées ou que les chemins ou encore d'éviter les côtes. Si l'on ne sait pas où aller, on peut afficher les cartes de chaleur et créer l'itinéraire à partir d'elles. Les cartes de chaleur représentent les parcours les plus fréquentés par la communauté Suunto. L'application permet d'afficher ces cartes pour 16 sports (voir la liste complète plus haut, dans la section sur les fonctions pour l'outdoor) avec des fonds de carte que l'on peut sélectionner (carte satellite, outdoor, etc.).

On peut également partager les données avec la communauté ou des amis. Les parcours réalisés (ou créés) et les entraînements sont exportables au format GPX en 2 clics. Le transfert s'effectue par l'envoi d'une URL de téléchargement du fichier depuis un serveur (pas de fichier volumineux transmis).

Suunto propose une synchronisation avec les principales plateformes, telles Strava, Komoot ou TrainingPeaks.

creation d'itinéraires dans l'appli Suunto
L'application Suunto permet de créer facilement un itinéraire en sélectionnant des points sur la carte. On peut s'inspirer des cartes de chaleur (parcours les plus fréquentés par la communauté) pour décider quel itinéraire emprunter. Le transfert vers la montre permet ensuite de suivre l'itinéraire avec guidage. (Cliquez pour agrandir)

 

Notre avis

La Suunto 5 Peak est une montre élégante, compacte et légère, agréable à porter tant au quotidien que pendant le sport. Elle est le bon compromis entre la Suunto 3 Fitness, dépourvue de GPS et la montre intelligente Suunto 7, plus chère, ou les modèles haut de gamme et plus sportifs Suunto 9 et Suunto 9 Peak.

Ses fonctions complètes suffiront à la plupart des sportifs occasionnels à réguliers ou aux personnes moins sportives qui cherchent une bonne montre pour le suivi de leur santé. Pour une utilisation sportive plus intense ou pour des outils plus poussés, nous vous recommandons d'opter plutôt pour le Suunto 9 Baro ou la Suunto 9 Peak.

Dommage que la montre soit dotée d'un verre en plastique qui la rend moins robuste et que son écran soit un peu petit et pas suffisamment lumineux à notre goût. Le fait qu'elle n'embarque ni altimètre, ni boussole vient également un peu diminuer l'excellence des fonctions de navigation GPS. L'affichage manque par ailleurs un peu de réactivité. L'interface gagnerait également en efficacité si les menus pouvaient boucler.

Hormis ces quelques points, ce modèle nous a séduit premièrement par son look élégant. La montre est vraiment jolie et compacte, c'est pourquoi nous l'avons mise en avant dans notre comparatif des meilleures montres sportives pour femmes. Ses fonctions de navigation GPS sont très bonnes, en particulier le suivi d'itinéraire et la fonction snap ro toute GPS. La trace GPS est assez fidèle au trajet suivi même si la sensibilité de l'antenne n'est pas parfaite en forêt. Tout serait parfait si la trace GPS ne disparaissait pas de l'écran lorsque l'on s'arrête ou quand le signal GPS est perdu.

Les fonctions sportives sont suffisantes pour la plupart des sportifs qui s'entraînent pour le plaisir ou qui pratiquent des activités de plein air pour le loisir. La Suunto 5 Peak est également intéressante pour les personnes qui veulent maintenir ou améliorer leur forme physique mais qui ne savent pas comment s'y prendre : les entraînements évolutifs leur offrent un moyen simple et motivant de le faire.

Nous avons également trouvé les fonctions de suivi d'activité et de la santé très complètes, pratiques et pertinentes.

Nous avons eu également beaucoup de plaisir à utiliser l'application Suunto, très conviviale et facile à utiliser. Elle permet de retrouver facilement l'ensemble des données avec des résumés synthétiques, des graphes, des jauges pratiques. On peut facilement connaître son état de forme et suivre ses progrès même sans être expert. La création d'itinéraire est excellente.

Enfin, l'autonomie de ce modèle est très bonne. Elle permet, pour une utilisation classique (suivi d'activité 24h24 et quelques heures hebdomadaires de sport), de ne recharger sa montre qu'une fois par semaine, voire moins.

Nous avons aimé
  • Compacte, légère et élégante
  • Grande autonomie
  • Bracelet pratique et confortable
  • Excellents outils de navigation GPS
  • Application agréable et très conviviale
  • Excellent outil de création d'itinéraire
  • Suivi complet de la santé
Nous avons moins aimé
  • Absence d'altimètre barométrique
  • Trace Petit Poucet qui ne s'affiche que si la montre est en mouvement
  • Latence des affichages
  • Ecran un peu petit et peu lumineux
  • Verre en plastique
  • Analyse du sommeil perfectible
  • Fonctions connectées peu nombreuses

Verdict

Une montre élégante, compacte, ultralégère et de grande autonomie, offrant plus de 80 profils sportifs, dont un profil triathlon, et toutes les fonctions utiles pour s'entraîner, naviguer et suivre sa santé. Dommage qu'elle n'embarque ni altimètre barométrique pour une meilleure précision en montagne, ni boussole pour un suivi d'itinéraire plus pratique. Avec son prix abordable et des fonctions complètes, dont des entraînements personnalisés, ce modèle devrait satisfaire la plupart des sportifs occasionnels à réguliers et des non sportifs qui recherchent une bonne montre pour suivre leur santé.

Acheter la Suunto 5 Peak

Marchand
Prix (à partir)
 
i-Run
249,00 €
249,00 €
Lepape
249,99 €
249,99 €
Amazon
299,00 €
Attention : si vous ne voyez pas certains liens, codes promos, boutons ou images, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité (AdBlocker) pour notre site

Liens rémunérés. Prix non contractuels. Veuillez consulter le site marchand.

Sources :

Philippe Baudoin
Reproduction interdite - Copyright © Sport Passion
Soyez averti de nos dernières publications et tests !
Suivez-nous sur :  
Ou recevez la newsletter hebdomadaire gratuite :

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Crédit photos : Adobe Stock. Cet article contient des liens commerciaux.