Sport Passion   -  Conseils et entraînement du sportif
 
Accueil > Parcours > Ascension du Mont Ventoux > depuis Bédoin   Retour - Suite

L'arrivée au sommet

Les deux derniers kilomètres d'ascension sont particulièrement difficiles. La pente repasse progressivement à 9% puis 10% après le col des Tempêtes situé à un kilomètre du sommet. Ce passage du col des Tempêtes peut être délicat par fort mistral. Les quelques 200 mètres précédant le tournant constituent un couloir où s'engouffre le vent. Le cycliste, jusque là protégé par le versant Nord, se retrouve brutalement exposé et ralenti, voire déstabilisé, dans sa course.
 

Le col des Tempêtes à 1 km du sommet

L'arrivée au sommet est un véritable soulagement, une bonne occasion également d'échanger ses sensations avec les nombreux cyclistes de passage. La vue est imprenable sur la plaine provençale qui s'étend au Sud et sur les Alpes au Nord. Par temps clair, on peut apercevoir les sommets enneigés.
 

L'observatoire du Mont Ventoux

L'observatoire de météorologie nationale du Mont Ventoux fut construit en 1882. Un émetteur de télévision y fut construit à son sommet en 1960. Le signal est si puissant qu'il est capté dans un rayon de 90 kilomètres.
 

L'arrivée au sommet, véritable délivrance

Les températures au sommet peuvent être fraîches même en été. Prévoyez de quoi vous changer ainsi qu'un coupe-vent pour la descente !

Vue du col des Tempêtes depuis le sommet.
 
Par temps clair, les Alpes dévoilent leurs sommets enneigés.
 
La vue de l'observatoire s'étend sur la plaine provençale et sur les Alpes.
Retour - Le sommet en vue   Suite - La descente sur Malaucène
Suivez-nous
sur :
   Google+  


Partenaires |   | Mentions légales | CGV | Plan de site