Accueil Sport Passion : conseils et entraînement du sportif
Sport Passion   -  Conseils et entraînement
 
x
Suivez-nous sur Facebook
Parcours
- Bonette
- Croix de Fer
- Galibier
- Mont Ventoux
- Madeleine
- Alpe d'Huez

Entraînement, Conseils
- Boisson isotonique
- Entraînement cardio
- Choisir cardio
- Electrostimulation
- Endurance diététique
- Bienfaits endurance
- Améliorer endurance
- Exercices elliptique
- Exercices fractionné
- Home trainer
- Mur du marathon
- Plateforme vibrante
- Choisir plateforme
- Vélo elliptique
- Vélo spinning
- Exercices spinning
- Conseils spinning
- Sophrologie
- Training mental
- Motivation sport
- Faut-il s'étirer ?
- Comment s'étirer
- Comment s'échauffer
- Exploiter l'intersaison
- Grimper un col dur
- Tour 2013
- Astuce du mois

Santé, Fitness
- Antioxydants
- Bracelet connecté
- Brûler ses graisses
- Cellulite
- Hydratation
- Index glycémique
- Métabolisme
- Musculation
- Musculation intérêt
- Sport à jeun
- Sport et poids
- Sport et minceur
- Sucres lents ?
- Musique et sport
- Zumba fitness
- Magnésium et sport
- Oligo-éléments: fer
- Oligo-éléments: zinc

Grands cols
- Etat des cols
- Parcours
- Photos
- Profils

Notre boutique

Accueil > Parcours > Ascension du Mont Ventoux > depuis Bédoin   Retour - Suite

Arrivée au chalet Reynard

Les deux premiers kilomètres qui suivent le tournant de Saint Estève sont à 9% de pente moyenne. Ils permettent d’adopter un rythme de croisière avant d’attaquer le troisième kilomètre de 11% de pente moyenne. Environ 1400 mètres plus loin, la pente repasse à 9% et permet de souffler un peu avant d’attaquer le kilomètre suivant à 10% de moyenne. Si vous êtes encore en forme après ce tronçon, vous devriez terminer l’ascension sans difficulté !

L’inclinaison reste forte ensuite mais avec quelques courts passages à 8% qui donnent l’occasion de retrouver son souffle. Le Mont Chauve apparaît subitement à Perrache à travers la forêt après 10 kilomètres d’ascension. Moment magique.

Il faut tenir encore trois kilomètres avant de trouver une pente raisonnable. Le degré d’inclinaison chute alors à 4% juste avant le chalet Reynard. Profitez de ce court moment de répit pour reprendre des forces avant d’attaquer la dernière partie de l’ascension : 6 kilomètres à 8% de moyenne avec une finale assommante longue d’un kilomètre à plus de 10% de moyenne.

Du chalet Reynard au sommet, 6 kilomètres de souffrance

Le chalet Reynard marque une étape importante du parcours. La partie la plus difficile en pourcentage est à présent derrière vous mais la partie qui suit n’est pas moins éprouvante. Après la fatigue accumulée des quinze premiers kilomètres d’ascension, la pente reprend à 8%, la forêt disparaît totalement laissant place à un sommet aride et très exposé au soleil et au vent. Profitez du méplat pour reprendre quelques forces. Vous pourrez vous ravitailler en eau à la pompe manuelle en libre accès sur la gauche du chalet.

La pente augmente fortement après le tournant de St Estève
 
Apparition du sommet à Perrache, moment magique
 
Le chalet Reynard, étape clé de l'ascension

L'observatoire surgit après le chalet Reynard, instant émouvant d'une ascension extrêmement difficile. Le sommet semble inaccessible, tel un mirage.
Retour - L'ascension détaillée   Suite - Le sommet en vue
Suivez-nous
sur :
   Google+  
Etat des cols


Partenaires |   | Mentions légales | CGV | Plan de site