Accueil Sport Passion : conseils et entraînement du sportif
Sport Passion   -  Conseils et entraînement
 
x
Suivez-nous sur Facebook
Parcours
- Bonette
- Croix de Fer
- Galibier
- Mont Ventoux
- Madeleine
- Alpe d'Huez

Entraînement, Conseils
- Boisson isotonique
- Entraînement cardio
- Choisir cardio
- Electrostimulation
- Endurance diététique
- Bienfaits endurance
- Améliorer endurance
- Exercices elliptique
- Exercices fractionné
- Home trainer
- Mur du marathon
- Plateforme vibrante
- Choisir plateforme
- Vélo elliptique
- Vélo spinning
- Exercices spinning
- Conseils spinning
- Sophrologie
- Training mental
- Motivation sport
- Faut-il s'étirer ?
- Comment s'étirer
- Comment s'échauffer
- Exploiter l'intersaison
- Grimper un col dur
- Tour 2013
- Astuce du mois

Santé, Fitness
- Antioxydants
- Bracelet connecté
- Brûler ses graisses
- Cellulite
- Hydratation
- Index glycémique
- Métabolisme
- Musculation
- Musculation intérêt
- Sport à jeun
- Sport et poids
- Sport et minceur
- Sucres lents ?
- Musique et sport
- Zumba fitness
- Magnésium et sport
- Oligo-éléments: fer
- Oligo-éléments: zinc

Grands cols
- Etat des cols
- Parcours
- Photos
- Profils

Notre boutique

Accueil > Parcours > Ascension de la cime de la Bonette > depuis St Etienne de Tinée   Retour

devez pas sous-estimer les derniers kilomètres. Ils comportent quelques passages difficiles. Gardez des forces pour franchir le dernier kilomètre atteignant la cime !


Dernières difficultés avant le col

L’ascension reprend en douceur après le camp mais la pente redevient forte un kilomètre plus loin, passant abruptement à 10,5 % sur 300 m puis à 9% sur 200 mètres. Ce passage difficile doit être appréhendé avec attention et ne doit pas vous mettre dans le rouge. Les 2 kilomètres qui suivent sont faciles et donnent l’occasion de reprendre des forces pour la suite. Il reste alors encore 3 kilomètres de difficulté moyenne avant le col. Vous passerez la stèle de Notre Dame du Très Haut sur la droite juste avant de l'atteindre.


La stèle de Notre Dame du Très Haut, construite en 1963

Cette ultime section liant le camp des Fourches au col offre une vue exceptionnelle sur la vallée et sur la Bonnette. La neige y est fréquente jusqu’à juin, avec des murs hauts de plusieurs mètres en début de saison. Attention à la route de la cime, dernière difficulté avant le sommet, qui peut être fermée peu après l’ouverture du col. Cette portion n’est en effet pas déneigée. Il faudra attendre la fonte des neiges pour pouvoir y grimper.


Arrivée au sommet

Le col de la Bonette-Restefond une fois atteint, la dernière difficulté réside dans l’ascension des 800 mètres le reliant à la cime. La pente atteint 13 % avec un minimum à 11 %. Le dernier raidillon, juste après le tournant, est terriblement pentu. L’objectif si proche semble pourtant inatteignable et l’effort doit être bien dosé en aval pour disposer des réserves suffisantes pour en venir à bout. L’arrivée au sommet est une véritable délivrance mais une belle récompense aussi par la vue offerte. Ne manquez pas de grimper à pied au sommet pour profiter de la vue à 360 ° sur les Alpes. 

Arrivée au col de la Bonette-Restefond
 
Le sommet à portée de manivelle
 
La route du sommet peut être enneigée jusqu'en juin
 
Derniers lacets avant la cime

Vue du sommet
Retour - Le camp des Fourches


Partenaires |   | Mentions légales | CGV | Plan de site